Mathilde

Le tragique destin des oubliés de l'île Tromelin...

L’île Tromelin a été déouverte par le navigateur français Jean Marie Briand de la Feuillée en 1720 et nommée « Ile des Sables ». En 1761, le navire français l’Utile, transportant des esclaves de Madagascar à l’île Maurice, s’est échoué sur ses récifs. Le 27 septembre 1761, le contingent, l’équipage et les officiers français (123 personnes) quittent Tromelin à bord du radeau Providence qu’ils avaient construit avec les bois disponibles sur l’île.

Staline, friand de Photoshop avant l'heure...

Dans les années 30, Photoshop n’existait pas, mais Staline avait déjà régulièrement recours à la retouche photographique à des fins de propagande. Par exemple, lorsqu’une personne ne trouvait plus grâce à ses yeux, un service se chargeait de falsifier les photographies et d’effacer sa présence. Généralement, l’effacé était également éliminé en vrai. La censure des images en Union soviétique avait deux buts : minimiser le rôle effectif de certaines personnes

Avant Jack l'Éventreur... Jack Talons-à-Ressort !

Jack l’Éventreur n’est pas le seul personnage mystérieux de l’époque victorienne. Un individu connu sous le nom de Jack Talons-à-Ressort commit des agressions à partir de 1837 et s’enfuyait en faisant des bonds gigantesques selon les témoins (d’où son nom), avec un rire démoniaque. Son identité reste toujours inconnue. On l’aurait vu à partir de 1837 à Londres, puis à Liverpool (où il aurait fait sa dernière apparition en 1903)

Un "barbare" à la tête de l'Empire romain

On s’imagine que sous l’Empire romain, le pouvoir ne pouvait être exercé que par des élites romaines, de couleur blanche. Pourtant, il n’était pas nécessaire de naître à Rome pour accéder à de hautes fonctions : Septime Sévère fut empereur romain de 193 à 211, bien qu’il soit né dans la province d’Afrique (sur les côtes de l’actuelle Libye). Avec lui, commencent l’arrivée au pouvoir des provinciaux d’origine non romaine

Sunanddha Kumariratana, morte à cause du protocole...

Le 31 mai 1880, Sunandha Kumariratana, la reine consort du Siam (l’actuelle Thaïlande), meurt noyée dans le fleuve Chao Phraya malgré la présence de nombreux témoins et alors qu’elle n’a que dix-neuf ans. Alors qu’elle et sa fille sont en route vers le Palais Royal de Bang Pa-In (la résidence d’été de la famille royale), leur bateau se renverse et les serviteurs, n’ayant pas le droit de les toucher sous

D'où vient le salut militaire ?

Le salut militaire vient du Moyen Age : lorsqu’ils se croisaient, en duel ou sur les chemins, les chevaliers relevaient la visière de leur heaume, afin de montrer leur visage et se regarder dans les yeux, en signe de respect et de courtoisie et afin de s’identifier. On peut également remonter son origine à un signe de paix et de fraternité entre deux personnes qui se rencontraient et qui, en

Le premier saut en parachute date du XVIIIe siècle !

André-Jacques Garnerin fut le premier homme à sauter avec un parachute. Cet aéronaute français est également l’inventeur du parachute sans cadre. Élève du célèbre pionnier en de l’aérostation, Jacques Charles, Garnerin étudiait le vol des montgolfières avec son frère, Jean-Baptiste-Olivier. Son premier saut, sans cadre rigide, eut lieu le 22 octobre 1797 et il atterrit au Parc Monceau à Paris, après avoir sauté d’une hauteur de 900 mètres, utilisant un

Ivrognerie, pudibonderie et….confiture : l’incendie du palais du Coudenberg de Bruxelles en 1731

Dans la nuit du 3 au 4 février 1731, les habitants de Bruxelles voient rougeoyer la colline du Coudenberg, des flammes s’élèvent haut dans le ciel. Le bon peuple n’est pas long à comprendre que le vénérable palais de Bruxelles est en train de brûler. N’écoutant que leur bon cœur, beaucoup de Bruxellois veulent prêter main-forte aux « pompiers », car ils savent combien cette bâtisse est unique. Mais le gouverneur militaire

Guynemer : mort dans le ciel de gloire

« Foutez-moi ce petit con dehors ! » Cet ordre péremptoire donné par le commandant Brocard, le patron de la chasse française, vise un jeune homme malingre qui vient de casser pour la deuxième fois consécutive le train d’atterrissage des deux avions qui lui ont été confiés. Deux « chevaux de bois » en quelques heures, il y a de quoi se faire éjecter. Heureusement, un aviateur confirmé ne partage pas son avis, et pas

Quand un cartel contrôle la vente... des lampes !

Entre 1924 et 1955, les plus grands fabricants de lampes mirent en place le cartel Phœbus, qui avait pour but de contrôler la production mondiale de lampes à incandescence et de s’entendre sur les prix pratiqués. On leur doit le premier cas d’obsolescence programmée (fait de réduire la durée de vie d’un produit dans un souci économique). Le cartel échoue finalement à contrer l’arrivée de meilleurs compétiteurs, après trente ans