07 août 1919 : Charles Godefroy venge les As de l’aviation, humiliés lors du 14 juillet

Lors de la parade du 14 juillet 1919, la première après la fin de la Grande Guerre, les pilotes reçoivent l’ordre de défiler à pied. Pour ces héros, c’est une humiliante provocation. L’aviateur Charles Godefroy, titulaire de plusieurs médailles et de deux citations, décide de venger l’affront. Le 7 août 1919 au matin, à bord d’un biplan dénommé Bébé, il se présente par l’avenue des Champs-Élysées, vole à 15 mètres de distance du sol, place son avion de biais et s’engouffre à 150 km à l’heure sous la voute de l’Arc de Triomphe, rase le toit d’un tramway, passe au-dessus de la Concorde et rejoint sa base de Villacoublay. Le vol n’a duré qu’une demi-heure. Informés à l’avance, les médias ont pris des photos et tourné un film.

Celui-ci est prohibé de diffusion et Geoffroy, as du pilotage, considéré par les autorités comme un fada, est privé de vol.

Cet été voyagez autrement

Recevez un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page