guerres

Jugurtha, un fameux «os» pour Rome

La guerre des Romains contre Jugurtha constitue un des plus beaux épisodes de leur histoire. C’est de cette lutte si longue et si acharnée que date la décadence des anciennes mœurs des descendants de Romulus; c’est à partir de là que prend naissance cette rivalité de Marius et de Sylla, qui va entraîner la République à sa ruine. Les péripéties de ce que l’on peut appeler une épopée sont racontées

Charles Martel, sus aux Sarrazins

Lorsque Pépin de Herstal, que l’on appelle aussi Pépin le Jeune, répudie Plectrude, sa femme, il s’attache à une concubine nommée Alpaïde qui lui donne un fils : Charles Martel. À la fin de ses jours, Pépin reprend Plectrude, princesse ambitieuse qui, à la mort de son mari, s’imagine pouvoir reprendre le rôle de Pépin et, malgré les protestations de la cour, elle s’arroge la mairie du palais. Charles Martel

Guillaume le Conquérant dit le bâtard, la réponse d’un Normand à l’Angleterre

La conquête de l’Angleterre par les Normands est l’événement le plus marquant du onzième siècle, si on ne tient pas compte de la première croisade. L’on trouve peu d’exemples, dans l’Histoire ancienne ou moderne, d’une entreprise commencée avec plus d’habileté et de prudence, exécutée avec plus de détermination et aussi de chance. Robert II, duc de Normandie, que l’on a surnommé tantôt le Magnifique, à cause de ses largesses, tantôt

Retour sur la Première Guerre mondiale

Hommage de la France à la Cité ardente En août 1914, la résistance inattendue de la Belgique – en particulier des forts de Liège –, exaspéra l’armée allemande, retarda de quatre jours l’invasion de la France, ce qui aurait contribué au succès de son armée lors la bataille de la Marne. Au lende- main de la guerre, le président Poincaré viendra rendre hom- mage à la « Cité ardente »

Vivre pendant la Seconde Guerre mondiale

La faim justifie les moyens La ration officielle, qui évitait la famine, coûtait seulement 6 francs par jour environ, mais elle ne fournissait que 1200 calories, soit la moitié de ce qui était consommé en 1939. Dès lors, le vol de tickets de rationnement, parfois perpétré dans une violence inouïe, apparut d’autant plus scandaleux. Le 25 juin 1842, devant la mairie du XIIe arrondissement, quatre individus sortirent de la file,

Vie de prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale

Evasion spectaculaire En France, durant l’été 40, pour leurrer les prisonniers sur la destination des wagons dans lesquels ils les avaient embarqués, les Allemands laissaient bien souvent les portes ouvertes et exhibaient les drapeaux français et allemands, fixés au bout du train. Beaucoup se laissèrent duper, riant et hurlant le chant des libérés. Mais l’un d’eux, moins naïf, bouscula la sentinelle de son wagon et, au passage du pont de

Anecdotes sur le débarquement en Normandie

Aviateurs noyés par prudence Le soir du 5 juin 44, des dizaines d’avions chargés de bombes décollèrent l’un après l’autre des côtes de l’Angleterre, à intervalle d’une minute. À l’approche des côtes françaises, pour éviter d’être repéré par l’ennemi, l’éclairage des avions devait être réduit au minimum: la luminescence du tableau de bord et la lampe individuelle. Pour la même raison, tout contact par radio entre appareils était interdit, même

Salvador-Honduras 1969, ou comment un match de football peut déclencher une guerre entre deux pays

De tout temps, l’Homme a pris l’habitude de régler ses conflits par des guerres. Les démonstrations de forces armées se retrouvent sur tous les continents et à toutes les époques. Bien souvent, l’évènement déclencheur n’est que la goutte qui fait déborder un vase déjà trop rempli. Il est communément admis aujourd’hui que le jeu de dominos qui a provoqué la Première Guerre mondiale se serait mis en place de toute

La guerre de Trente Ans et ses annexes (1618-1659)

Soins expéditifs aux blessés Bien des soldats blessés ont dû regretter d’avoir échappé au car- nage sur le champ de bataille. En effet, une des méthodes pour arrêter une hémorragie – raconte Simplicius Simplicissimus – consistait à verser de la poudre à canon sur la plaie et à y mettre le feu pour la cautériser, ce qui entraînait bien sûr la mort d’une quantité de suppliciés. La Lorraine meurtrie Le

Les guerres de Louis XIV (1668-1713)

Atrocités des Français en Hollande En 1672 et 1673, les militaires français signalèrent par leur brutalité en Hollande, comme on peut notamment en juger par cette missive de Luxembourg à Louvois : « J’envoyai, il y a trois jours, M. de Maqueline pour châtier des paysans qui avaient tiré sur un de nos partis; il ne les trouva pas assemblés, et ainsi il fut contraint de brûler seulement leur village,