Moyen-Âge

L'armure des chevaliers n'était pas si lourde

L’armure des chevaliers de la fin du Moyen-Age n’était pas aussi lourde que ce que l’on peut voir dans de nombreux films. Une armure complète pesait environ 20 kilos et à la différence des cottes de mailles, son poids reposait en partie directement au sol. Il ne reste malheureusement que très peu de ces modèles, ceux que l’on retrouve dans les musées étant composés de différentes pièces. Pour un homme de

D'où vient le salut militaire ?

Le salut militaire vient du Moyen Age : lorsqu’ils se croisaient, en duel ou sur les chemins, les chevaliers relevaient la visière de leur heaume, afin de montrer leur visage et se regarder dans les yeux, en signe de respect et de courtoisie et afin de s’identifier. On peut également remonter son origine à un signe de paix et de fraternité entre deux personnes qui se rencontraient et qui, en

Ivrognerie, pudibonderie et….confiture : l’incendie du palais du Coudenberg de Bruxelles en 1731

Dans la nuit du 3 au 4 février 1731, les habitants de Bruxelles voient rougeoyer la colline du Coudenberg, des flammes s’élèvent haut dans le ciel. Le bon peuple n’est pas long à comprendre que le vénérable palais de Bruxelles est en train de brûler. N’écoutant que leur bon cœur, beaucoup de Bruxellois veulent prêter main-forte aux « pompiers », car ils savent combien cette bâtisse est unique. Mais le gouverneur militaire

Les arènes de Lutèce sauvées par Victor Hugo

Si depuis 1896, on peut se promener dans les arènes de Lutèce, c’est grâce à Victor Hugo qui les a sauvées en écrivant en 1883 au Conseil Municipal de Paris. En partie détruites par des invasions, tombées dans l’oubli au Moyen-Âge, elles furent redécouvertes lors de travaux d’élargissement de route en 1860.   Les arènes ont été construites au 1er siècle P.C.N. et pouvaient accueillir à la fois des spectacles

Quand Nostradamus écrit… sur la confiture !

Chaque matin, vous tartinez machinalement votre tartine de confiture, mais sans doute ne savez-vous pas d’où vient cette pâte sucrée que l’on trouve dans chaque garde-manger. C’est en 73 A.C.N qu’apparaissent les premiers écrits sur la confiture, dans des textes de Pline l’Ancien. À cette époque, il s’agit principalement de fruits cuits dans du miel que l’on étale sur du pain. D’autres méthodes sont aussi évoquées : cuisson dans du vin