USA

Des balbutiements aux premières stars, la scandaleuse histoire d’Hollywood

Depuis sa création, le cinématographe a diverti des millions de spectateurs et pourtant, Louis Lumière, lui, l’a renié. Au soir de sa vie, comme le montre cette citation pleine d’amertume, l’inventeur français regrettait l’exploitation purement commerciale de l’appareil qu’il a conçu avec son père et son frère dans les années 1890, lorsqu’ils soutenaient encore qu’il s’agissait d’une simple curiosité scientifique, une invention sans avenir.

Le mont Trashmore, un amas de déchets !

Le sud de la Floride est à l’origine une zone marécageuse partiellement remblayée et exempte de relief. Cependant, on y trouve quelques collines verdoyantes qui sont en réalité des immenses dépôts d’ordures recouverts de terre. Par exemple, le Mont Trashmore couvrait 1,6 km2 pour une hauteur de 85 mètres en 2008.

Plus de « 42 » au baseball américain

Les joueurs de baseball américains, quelle que soit leur équipe, ne peuvent plus avoir le numéro 42 sur leur maillot : c’était le numéro de Jackie Robinson, le premier joueur de baseball noir dans la MLB (Major League Baseball), qui a été nommé « joueur légendaire », ce qui a fait de son numéro un numéro unique. La décision ayant été prise en 1997, le dernier joueur à avoir le droit de porter ce numéro, Mariano Rivera, prendra sa retraite à l’issue de la saison 2013. L’arrivée de Jackie Robinson dans une équipe de baseball de personnes de couleur de peau blanche fut un évènement, les propriétaires de clubs l’ayant toujours interdit. Il utilisa sa notoriété pour militer contre la ségrégation raciale.

L’Histoire d’Ellis Island, ligne du temps de l’immigration américaine

L’histoire d’Ellis Island débute en 1892, lorsque les services américains de l’immigration s’y installent. Ce site historique les hébergera durant une soixantaine d’années, avant que les établissements ne ferment leurs portes en 1954. Située à l’embouchure de la rivière Hudson, entre les États de New York et du New Jersey, cette île a vu défiler des millions de nouveaux arrivants. En réalité, près de 40 % de la population américaine actuelle compterait au moins un ancêtre qui aurait transité par ce lieu.

Retour haut de page