Religion

Le scandale des Bacchanales : Rome dans tous ses états

Héritière des Dionysies grecques, les Bacchanales étaient des fêtes religieuses, réalisées en l’honneur de Bacchus, dieu de l’ivresse et de la fécondité. Elles étaient célébrées à Rome chaque année, aux dates des 16 et 17 mars. Rapidement, ces fêtes dégénérèrent en de véritables orgies. En 186 avant Jésus-Christ, le Sénat, estimant que ces débordements pourraient nuire à l’équilibre de la puissance romaine, légiféra. À cette occasion, fut produit le senatusconsulte des Bacchanales, inscrit sur une plaque de bronze, par lequel les autorités interdirent ces rituels.

Game of Thrones et les marches expiatoires de la justice médiévale

Saison 5, épisode 10, comment oublier les 7 intenses minutes d’humiliation vécues par Cersei Lannister, déchue de son rôle de Reine Mère et contrainte à marcher nue du Grand Septuaire de Baelor jusqu’au Donjon Rouge, crâne presque rasé, dans la ville de Port-Réal sous les cris de la foule qui lui jette de la nourriture pourrie ainsi que des excréments, et les mémorables « Shame ! » répétés inlassablement par la Septa Unella (prêtresse de la Foi des Sept, disciple dévouée du Grand Moineau) ?

Le clergé : une histoire de curés

Morts vivants Parmi les nombreux cas de morts-vivants, le plus célèbre fut celui de l’abbé Prévost. L’auteur de Manon Lescaut fut retrouvé inanimé, à 66 ans, en forêt de Chantilly. Le temps d’alerter la justice, il était déjà déposé dans l’église voisine quand arrivèrent les chirurgiens chargés de l’autopsie. Au premier coup de scalpel, l’assistance …

Le clergé : une histoire de curés Lire la suite »

La légende du mage de Staline

Wolf Grigorievitch Messing constitue l’un des personnages les plus énigmatiques du XXe siècle. Ses contemporains, qui assistèrent en de nombreuses occasions à la démonstration de ses facultés extraordinaires, le décrivirent à la fois comme un hypnotiseur, un médium et un devin. Ces derniers prétendaient ainsi qu’il était capable de lire dans l’esprit des gens, et de leur insinuer n’importe quelle idée. Les mythes et légendes qui entourent ce personnage sont donc nombreux et divers.

Et la lumière fut !

Achetés ou luminaires à faire soit-même, illuminez votre intérieur de manière originale et agréable avec nos suggestions de produits accessibles en quelques clics ! Ne vous manque-t-il rien ? Achetez ce dont vous avez besoin en quelques clics ! Avis de transparence Certains liens sont des liens affiliés. Autrement dit, nous pouvons recevoir une commission …

Et la lumière fut ! Lire la suite »

Babylone la Grande, Grande prostituée

La plus emblématique de la perversité, la femme la plus intrigante de la Bible, car même si c’est une allégorie, elle fait remonter la conscience jusqu’à Babel et la tour de Nimrod qui défiait Dieu en voulant accéder au ciel, ceci aux origines de l’humanité, ou à Lilith, démone de la mythologie babylonienne (l’Histoire de l’Empire babylonien est brièvement relatée dans les livres des derniers prophètes) pour venir se pavaner dans le tout dernier livre de la Bible : l’Apocalypse.

Marie, Marie, Marie… Madeleine ?

Marie Madeleine, ou Marie de Magdala (une ville de Galilée) appelée aussi Marie la Magdaléenne, est une femme qui inspire de nombreux artistes et surtout ceux qui n’ont guère lu la Bible.
En effet, on en a fait tantôt une « pécheresse », tantôt la sœur de Marthe et de Lazare (Marie de Béthanie), ou encore une possédée de sept démons que libéra Jésus dans sa ville de Magdala.

Retour haut de page