Sorcellerie

Les sorcières de Zugarramurdi

Les Sorcières de Zugarramurdi est un des plus célèbres cas de sorcellerie en Espagne : Sabbat, Inquisition, autodafé et même des crapauds… Rien ne manque à ce qui, s’il ne s’agissait d’un drame, serait à la hauteur de la comédie horrifique qu’en a fait le réalisateur espagnol Álex de la Iglesia en 2013…

On ne brûle plus les sorcières...

Épisodiquement, des faits divers nous rappellent qu’en différents endroits de la planète, et parfois jusque dans nos campagnes, des pratiques et des rituels de possession et d’envoûtement ont survécu au Moyen Âge. L’exorciste officiel de l’évêché de Paris reçoit encore chaque mercredi de 20 à 30 personnes qui se croient « ensorcelées ».

Les albinos des Grands Lacs africains

En mars 2016, la foule asperge sept personnes d’essence et les brûle une à une dans le district de Nsanje au Malawi. Celles-ci avaient intrigué les habitants par leur allure et surtout par les sacs qu’elles portaient sur le dos…

Un notable démonophobe

Nicolas Remy (1530-1612) fit une belle carrière dans la magis­trature et la politique en Lorraine or Nicolas Remy croyait dur comme fer en la réalité des sabbats.