Sport

Plus de « 42 » au baseball américain

Les joueurs de baseball américains, quelle que soit leur équipe, ne peuvent plus avoir le numéro 42 sur leur maillot : c’était le numéro de Jackie Robinson, le premier joueur de baseball noir dans la MLB (Major League Baseball), qui a été nommé « joueur légendaire », ce qui a fait de son numéro un numéro unique. La décision ayant été prise en 1997, le dernier joueur à avoir le droit de porter ce numéro, Mariano Rivera, prendra sa retraite à l’issue de la saison 2013. L’arrivée de Jackie Robinson dans une équipe de baseball de personnes de couleur de peau blanche fut un évènement, les propriétaires de clubs l’ayant toujours interdit. Il utilisa sa notoriété pour militer contre la ségrégation raciale.

26 morts à Amsterdam à cause du « jeu de l’anguille » !

« Panem et circenses », « du pain et des jeux ». Voilà comment les autorités romaines espéraient maintenir l’ordre dans le peuple. Cette formule traduit en trois mots tout un état d’esprit, qui a fait ses preuves des siècles durant. Deux mille ans plus tard, certains dirigeants continuent de l’appliquer à la lettre. C’était particulièrement vrai au XIXe siècle, où le climat social était tendu partout en Europe. Le moindre incident pouvait avoir des conséquences désastreuses. C’est précisément ce qu’il s’est passé à Amsterdam le 25 juillet 1886.

Salvador-Honduras 1969, ou comment un match de football peut déclencher une guerre entre deux pays

De tout temps, l’Homme a pris l’habitude de régler ses conflits par des guerres. Les démonstrations de forces armées se retrouvent sur tous les continents et à toutes les époques. Bien souvent, l’évènement déclencheur n’est que la goutte qui fait déborder un vase déjà trop rempli. Il est communément admis aujourd’hui que le jeu de …

Salvador-Honduras 1969, ou comment un match de football peut déclencher une guerre entre deux pays Lire la suite »

Brian Williams, l’homme aux mille vies

Certaines personnes sont destinées à vivre une existence hors du commun. C’est en tout cas ce que l’on est tenté de se dire lorsqu’on se penche sur la vie de Brian Williams. Fils du chanteur des Platters, champion NBA, musicien puis capitaine de bateau, voici le récit un peu fou des mille vies d’un homme d’exception.

Retour haut de page