La Maison de la Sagesse : l’âge d’or des Sciences arabes

La Maison de la Sagesse : l’âge d’or des Sciences arabes

 

La Maison de la Sagesse était une bibliothèque et institut de traduction à Bagdad, durant l’ère abbasside, en Irak. Il s’agissait en effet d’une Institution très importante dans le Mouvement de Traduction, et est aujourd’hui considéré comme ayant été l’un des centres intellectuels majeurs de l’Âge d’Or islamique. La Maison de la Sagesse n’avait pas de rivaux dans le domaine des sciences humaines et des autres sciences, notamment les mathématiques, l’astronomie, la médecine, l’alchimie, la chimie, la zoologie et la géographie.

S’inspirant des textes perses, indiens et grecs — notamment ceux de Pythagore, Platon, Aristote, Hippocrate, Euclide, Plotin, Galien, Sushruta, Charaka, Aryabhata et Brahmagupta — les savants ont accumulé une immense collection de savoir issu du monde entier, et les ont complétés avec leurs propres découvertes.

De nombreux savants connus ont travaillé dans cette Maison de la Sagesse, notamment al-Khawarizmi (le célèbre mathématicien qui a donné son nom aux « algèbres »), et un autre moins connu, mais tout aussi important, Hunayn ibn Ishaq ; certainement l’un des plus grands traducteurs arabes, qui a traduit plus de 100 œuvres d’Aristote, notamment dans le domaine de la médecine. Ce dernier parlait plusieurs langues et avait une vitesse d’apprentissage considérable : il aurait appris le syriaque et le grec en quelques semaines seulement !

Tout comme les autres bibliothèques de Bagdad, la Maison de la Sagesse a été détruite durant l’Invasion mongole de 1258. Selon les légendes, les eaux du Tigre sont restées noires durant six mois en raison l’énorme quantité d’encre issue de livres qui avaient été jetés dans le fleuve. La quantité de savoir perdu cette année-là est immense. Il est surprenant de constater que de nombreuses personnes ont connaissance de la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, mais ignorent tout de la perte incommensurable que représenta celle de la Maison de la Sagesse.

Auteur : Soufiane Mahrach

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.