Les Sorcières de la nuit

Il fait nuit noire et le ciel est zébré, au loin, par les tirs ennemis. Nadejda Popova, comme ses compagnes de vol, sent le gel lacérer son visage, à cette altitude. Ses pieds sont froids, à ne plus pouvoir remuer les orteils mais elle vole, vaille que vaille. Son uniforme n’est qu’une récupération de celui d’un ancien soldat et son avion à peine plus solide qu’une maquette de papier. Mais elle est une « Nachthexen », une Sorcière de la nuit, redoutée par l’ennemi nazi.