Nos amies les bêtes

Une incompréhension à l’origine du nom « kangourou » !

Le kangourou est un animal à part : plus gros marsupial du monde, capable de réaliser des bonds de plus de trois mètres ou encore se déplacer à soixante kilomètres par heure, ses prouesses physiques sont connues de tous. Mais l’attribution de son nom comporte une anecdote relativement peu célèbre et qui mérite plus de visibilité. Alors, pourquoi le kangourou s’appelle-t-il comme ça ?

Thomas Austin et ses crapules de lapins

Thomas Austin n’est pas mentionné dans les livres en raison de son intelligence ou de sa bravoure, bien au contraire. C’est son envie égoïste de pratiquer la chasse qui est à l’origine d’un véritable fléau pour l’Australie, fléau qui durera plus d’un siècle. C’est donc une décision idiote qui lui a permis de faire son entrée dans l’Histoire.

Les hippos de Pablo : toujours en cavale !

Mais quel lien peut-il donc exister entre le plus célèbre baron de la drogue, Pablo Escobar, et une famille dévastatrice d’hippopotames en provenance d’un zoo californien ? La question peut sembler absurde voire totalement stupide, mais la réponse qu’elle implique se trouve à la hauteur de la perplexité qu’elle suscite. De fait, bien que le caractère incongru de cette relation puisse nous pousser à n’y accorder qu’un faible crédit, les deux espèces animales, l’une carnassière, l’autre herbivore, entretinrent bel et bien un lien surprenant.

Bucéphale, le cheval indomptable d’Alexandre le Grand

Alexandre le Grand, lorsqu’il eut douze ans, reçut de son père un cheval qu’il nomma Bucéphale, ce qui signifiait « tête de taureau ». Cet animal était soi-disant indomptable, il était si fougueux que personne n’avait jamais réussi à le monter. Alexandre, qui avait déjà pris part à des batailles et était un cavalier émérite, releva le …

Bucéphale, le cheval indomptable d’Alexandre le Grand Lire la suite »

Quand des mesures visant à augmenter des récoltes… provoquent la famine !

La campagne lancée par Mao Zedong des Quatre Nuisibles visait à accroitre la productivité de l’agriculture, en éliminant rats, mouches, moustiques et moineaux. La campagne a tout d’abord été lancée en tant que campagne d’hygiène visant à éradiquer les ravageurs responsables de la transmission de la peste et de la maladie: les moustiques responsables du paludisme; les rongeurs qui …

Quand des mesures visant à augmenter des récoltes… provoquent la famine ! Lire la suite »

Retour haut de page