Franklin Roosevelt a emprunté la voiture d’Al Capone

Franklin Roosevelt a emprunté la voiture d'Al Capone

En 1931, Al Capone fut condamné pour fraude fiscale et sa Cadillac fut confisquée et stockée dans un entrepôt du ministère du Trésor. C’est alors que, le 7 décembre 1941, juste après que les avions japonais eurent bombardé par surprise la base navale de Pearl Harbor, elle fut amenée à la Maison-Blanche et devint la voiture officielle du président Franklin D. Roosevelt. Le président, en effet, devait se rendre au Capitole pour y prononcer son fameux discours contre l’infamie et était la cible potentielle d’agents ennemis ou d’extrémistes. C’est à ce moment que Mike Reilly, le directeur de la protection rapprochée de la Maison-Blanche, se souvient de cette Cadillac blindée saisie parmi les biens d’Al Capone, lors de son arrestation. Après une nuit de remise à neuf, la voiture est disposée à conduire Franklin Roosevelt qui, lorsqu’il apprit qui était son précédent propriétaire, s’exclama : "J’espère que cela ne dérange pas Monsieur Capone ! » Elle servit encore au président à quelques occasions avant que la Maison-Blanche n’achète deux autres berlines.

Cette Cadillac avait été achetée en 1928 par Al Capone, c’était le modèle 341A Town Sedan V8, qui avait été blindé à sa demande (principalement les vitres), peinte vert et noir (les mêmes couleurs que celles de la police de Chicago), elle avait un gyrophare, une sirène, une radio et une lunette arrière basculante pour tirer sur d’éventuels poursuivants.