Avant Jack l’Éventreur… Jack Talons-à-Ressort !

Avant Jack l'Éventreur... Jack Talons-à-Ressort !

Jack l'Éventreur n'est pas le seul personnage mystérieux de l'époque victorienne. Un individu connu sous le nom de Jack Talons-à-Ressort commit des agressions à partir de 1837 et s'enfuyait en faisant des bonds gigantesques selon les témoins (d'où son nom), avec un rire démoniaque. Son identité reste toujours inconnue.

On l'aurait vu à partir de 1837 à Londres, puis à Liverpool (où il aurait fait sa dernière apparition en 1903) et à Sheffield. Jack Talons-à-Ressort est décrit par ses prétendues victimes comme un homme grand et mince, aux traits diaboliques, avec des mains glacées et griffues, des yeux exorbités et étincelants, et une bouche crachant le feu. Selon Jane Aslop, une de ses victimes,  "Son visage était hideux, ses yeux comme des boules de feu, et il crachait des flammes bleues et blanches. Ses mains étaient comme des serres, mais froides comme la glace. Il portait comme un casque très serré sur la tête, et un costume blanc moulant sous sa cape noire."

Le premier récit au sujet de Jack provient d'un homme d'affaires qui rentre chez lui un soir après sa journée de travail. Il dit avoir été soudainement choqué en voyant un individu mystérieux sauter sans difficulté les hautes grilles d'un cimetière. Aucune attaque n'est signalée, mais la description de l'homme dérange : un individu musclé aux traits diaboliques, des oreilles et un nez large et pointu et des yeux rougeoyants. Le modus operandi de Jack est le suivant : il bondit sur le passage d'une voiture, provoquant la perte de contrôle du véhicule par son conducteur, qui produit un accident dans lequel il est sévèrement blessé. Plusieurs témoins affirment qu'il s'échappe en sautant par-dessus un mur et en lançant un rire haut perché et retentissant.

Le personnage de Jack Talons-à-Ressort est devenu un élément incontournable de la culture populaire londonienne et joue un rôle de superhéros dans de nombreuses fictions ou en inspire d'autres (dans La ligue des gentlemen extraordinaires, Allan Quatremain s'inspire de ce personnage pour la scène dans laquelle Dr Jekyll saute sur les toits).

Personne n'a jamais su qui était vraiment Jack Talons-à-Ressort et de nombreuses thèses, même surnaturelles virent le jour. Selon certains, Jack était un phénomène d'hystérie collective donnant lieu à des récits de diables et de croque-mitaines. Pour d'autres, il s'agirait d'un personnage à l'humour macabre, se jouant de la police et de la naïveté populaire. L'hypothèse qu'il s'agisse du marquis de Waterford, un jeune aristocrate méprisant les femmes et les forces de l'ordre à longtemps été soutenue. Néanmoins, des thèses plus absurdes ou paranormales ont également été avancées : Jack serait un extraterrestre ou un démon.