Des Japonais dans la méditerranée

Des Japonais dans la méditerranée
Le croiseur Akashi
Le croiseur Akashi

L’Asie ne fut pas absente des combats et des enjeux de la Première Guerre mondiale. Le Japon allié de la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne le 23 août 1914. Les Japonais s’intéressent en priorité aux concessions allemandes en Chine. De plus, le Royaume-Uni demande l’aide du Japon. Le croiseur Akashi et huit destroyers sont envoyés à Malte, chiffre qui est porté par la suite à dix-sept navires, sans compter les navires à commandement mixte. Cette flotte d’escorte et de soutien protège les convois alliés en Méditerranée et permet aux troupes alliées d’être acheminées d’Égypte vers Salonique et Marseille, pour prendre part à la grande offensive de 1918. Le destroyer Matsu a sauvé plus de 3 000 soldats et membres d’équipage du navire de transport Transylvania, torpillé au large des côtes françaises. En tout, le Japon a escorté 788 bateaux en Méditerranée, dont 700 000 hommes de troupes du Commonwealth britannique.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.