Escalier et horloge !

 

Les escaliers en colimaçon des châteaux forts sont en montée dans le sens des aiguilles d'une montre pour une raison défensive : l'épée étant portée à droite, l'ennemi qui montait avait des difficultés à effectuer des mouvements amples contrairement à celui qui lui faisait face. Cette asymétrie force l'épéiste droitier à engager le brochet central et à dégrader sa mobilité par rapport au défenseur qui fait face aux escaliers. On peut voir des exemples de ces escaliers du 14ème au 17ème siècle au château de Muchalls, au château de Crathes et au château de Myres en Ecosse. Des exceptions à la règle existent, cependant, comme au Palazzo Contarini del Bovolo, qui se termine dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page