L’appel du 18 juin : pourquoi ne fut-il ni historique ni important ?

L’appel du 18 juin : pourquoi ne fut-il ni historique ni important ?

Le moment d’Histoire pour beaucoup concernant 39-45 et la Résistance française...

Faites résonner les trompettes, la France se rassemble et, comme un seul homme, se lance à l’assaut des hordes teutonnes avec dans la tête la voix grave « du Général ». Et pourtant... Pourtant on a tout faux si l’on pense cela : ce fameux appel du 18 juin personne ou presque ne l’a entendu… lors de sa première diffusion.

Après oui, ça on l’entendu et réentendu. Et encore, pas celui du 18 juin...

Celui-là, personne ou presque ne l’a entendu… Pourquoi ? Eh bien tout bonnement parce que cet « appel » fut diffusé sur la BBC, une radio anglaise, of course. À l’époque, comme trop souvent aujourd’hui d’ailleurs, nos compatriotes n’étaient pas de fervents auditeurs de la radio nationale anglaise.
Et ce n’est pas tout, ce message était considéré comme tellement anodin, vous pensez un petit général fraichement nommé avec un embryon d’armée, que personne ne l’a enregistré…

Quand aujourd’hui vous écoutez le soi-disant appel du 18 juin, c’est, en réalité, un autre appel, toujours lancé par De Gaulle, mais daté du 22 juin, soit 4 jours après, celui-là seul a été conservé.

On estime que sur une population de plusieurs millions de Français s’il y a eu 10 000 de nos compatriotes qui entendirent le général ce jour-là, ce serait un maximum et largement insuffisant pour insuffler un vent de révolte...

Cependant cet appel de De Gaulle a une importance symbolique, les Français de Londres vont petit à petit se faire connaitre et reconnaitre parmi ceux du continent et il y en aura de plus en plus pour penser que la guerre n’était pas terminée et qu’il fallait garder espoir.