Vladimir Komarov, mort pour l’espace

Vladimir Komarov, mort pour l'espace

Cléo de Merode, marquise et baronne

Vladimir Mikhaïlovitch Komarov était un pilote d'essai soviétique, ingénieur en aérospatiale et cosmonaute. En octobre 1964, il commande Voskhod 1, le premier vol spatial à transporter plus d’un membre d'équipage. Il devient le premier cosmonaute à voler deux fois dans l' lorsqu'il est choisi comme pilote solo de Soyouz-1. Après l'échec de l'ouverture d'un parachute, sa s'écrase à l'atterrissage le 24 avril 1967, faisant de lui ainsi le premier humain à mourir au cours d'un vol spatial.

Komarov était l'un des candidats les plus expérimentés et les plus qualifiés intégrés dans la première équipe de cosmonautes sélectionnés en 1960. Il est déclaré médicalement inapte à l'entraînement ou aux vols spatiaux pendant le programme, mais sa persévérance, ses compétences supérieures et ses connaissances d'ingénieur, lui permettent de continuer à jouer un rôle actif dans la course à l'espace. Pendant son séjour au centre de formation des cosmonautes, il contribue à la conception de véhicules spatiaux, à la formation et à l'évaluation de cosmonautes et aux relations publiques.

En 1967, Vladimir Komarov est envoyé dans l'espace à bord d'une capsule Soyouz-1. Malgré de nombreux de fiabilité, le lancement de la capsule a tout de même lieu dans un contexte de course à l'espace. Une deuxième capsule doit ramener le cosmonaute sain et sauf sur Terre, mais elle n'arrive jamais. Komarov rencontre des problèmes et est obligé de ramener manuellement la capsule sur Terre, se tuant à l'atterrissage. Il est la première personne à mourir lors d'une mission spatiale.

Dans un enregistrement, on peut entendre Komarov maudire les personnes l'ayant envoyé vers une mort certaine. Un astéroïde porte aujourd'hui son nom et il figure aussi sur une plaque commémorative sur la Lune.