Quand Magellan baptiste l’océan… Pacifique

Quand Magellan baptiste l’océan… Pacifique

Le 21 octobre 1520, la flotte de Magellan, partie faire le tour du monde, arrive en vue d’une baie mystérieuse. Après être parti en reconnaissance, deux pilotes confirment qu’il s’agit bien du passage vers l’Ouest. Excepté le navire San Antonio, dont le pilote préfère rentrer en, Espagne, tous s’engage dans le détroit, qui porte désormais le nom de détroit de… Magellan. Le 28 novembre, ils découvrent un nouvel océan, exceptionnellement lisse et calme ce jour-là : le Grand Océan Pacifique..

Il faudra plus de trois mois à toute la flotte pour atteindre, le 6 mars 1521, les Mariannes, en pleine Océanie. Après une éprouvante traversée, Magellan atteint l’île de Cebu, dans les Philippines, et baptise son roi « Charles ». Pour lui complaire, Magellan commet l’imprudence de participer à une expédition punitive contre le roi de l’île voisine et meurt d’une flèche empoisonnée le 27 avril 1521.

Les nouveaux commandants, incompétents, doivent brûler la Concepcion, en trop mauvais état et arrivent, grâce à deux navires, aux Moluques, propriétés portugaises depuis quelques années déjà. La Trinidad s’y échoue et seule la Victoria, dont Elcano prend le commandement, retourne au Portugal.