Il y a eu plus de 2000 tests nucléaires dans le monde

Il y a eu plus de 2000 tests nucléaires dans le monde

 

Lorsqu'on dit atomique, on pense spontanément à Hiroshima, Nagasaki, et quelques essais notamment dans le Pacifique.

Un essai nucléaire désigne l'explosion d'une bombe nucléaire (arme non conventionnelle qui utilise l’énergie dégagée par la fission de noyaux atomiques lourds) à des fins expérimentales. Les essais permettent de valider des modèles de fonctionnement, leurs effets et peuvent également prouver à la communauté internationale que l'on dispose de l'arme nucléaire.

L'accident dû aux retombées radioactives (matériaux radioactifs mis en suspension dans l’atmosphère à la suite de l’explosion d’une arme radioactive) de l'essai Castle Bravo (bombe H la plus puissante jamais testée par les États-Unis) dans l'atoll de Bikini, dans les îles Marshall, en 1954 déclencha un mouvement d'opinion globale critique à l'égard des tests et, plus généralement, du développement d'armes nucléaires. Ce mouvement conduisit dans un premier temps au traité d'interdiction partielle des essais nucléaires, signé le 9 août 1963 à Moscou peu de temps après la crise de Cuba, notamment dans l'atmosphère. Il conduit également au projet de Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, que ce soit à des fins pacifiques ou militaires et dans quelque environnement que ce soit, non encore ratifié par les États-Unis.

En réalité, de 1945 à 1998, plus de 2 000 tests nucléaires ont eu lieu dans le monde, tout du moins déclarés officiellement.

1032 furent effectués par les seuls États-Unis, 715 par l'URSS et 210 par la France.