Non classé

Il y a eu plus de 2000 tests nucléaires dans le monde

  Lorsqu’on dit bombe atomique, on pense spontanément à Hiroshima, Nagasaki, et quelques essais notamment dans le Pacifique. Un essai nucléaire désigne l’explosion d’une bombe nucléaire (arme non conventionnelle qui utilise l’énergie dégagée par la fission de noyaux atomiques lourds) à des fins expérimentales. Les essais permettent de valider des modèles de fonctionnement, leurs effets et peuvent également prouver à la communauté internationale que l’on dispose de l’arme nucléaire. L’accident dû aux retombées radioactives (matériaux

Une ressemblance troublante entre Nicolas II et le roi George V

Le Tsar Nicolas II et le roi d’Angleterre George V étaient cousins et se ressemblaient énormément, à tel point que l’on pouvait les confondre. Leurs mères étaient en effet Dagmar et Alexandra de Danemark, toutes deux filles du roi Christian IX de Danemark. Ils étaient également cousins avec Guillaume II d’Allemagne, d’où le fait que l’on dise souvent que la Première Guerre mondiale est un conflit familial.  À la mort

Staline, friand de Photoshop avant l'heure...

Dans les années 30, Photoshop n’existait pas, mais Staline avait déjà régulièrement recours à la retouche photographique à des fins de propagande. Par exemple, lorsqu’une personne ne trouvait plus grâce à ses yeux, un service se chargeait de falsifier les photographies et d’effacer sa présence. Généralement, l’effacé était également éliminé en vrai. La censure des images en Union soviétique avait deux buts : minimiser le rôle effectif de certaines personnes

D'où vient le salut militaire ?

Le salut militaire vient du Moyen Age : lorsqu’ils se croisaient, en duel ou sur les chemins, les chevaliers relevaient la visière de leur heaume, afin de montrer leur visage et se regarder dans les yeux, en signe de respect et de courtoisie et afin de s’identifier. On peut également remonter son origine à un signe de paix et de fraternité entre deux personnes qui se rencontraient et qui, en

Quand un cartel contrôle la vente... des lampes !

Entre 1924 et 1955, les plus grands fabricants de lampes mirent en place le cartel Phœbus, qui avait pour but de contrôler la production mondiale de lampes à incandescence et de s’entendre sur les prix pratiqués. On leur doit le premier cas d’obsolescence programmée (fait de réduire la durée de vie d’un produit dans un souci économique). Le cartel échoue finalement à contrer l’arrivée de meilleurs compétiteurs, après trente ans