Le tournoi qui a rendu fou le frère du roi

En 1279, lors d’une série de tournois offerts en Île-de-France par Philippe III au prince de Salerne, Robert de Clermont, le plus jeune frère du roi, reçut un si grand nombre de coups de massue sur la tête qu’il devint fou. Loin d’arrêter les joutes pour autant, le souverain violent obligea même les chevaliers blessés à remonter en selle pour reprendre les combats. Les spectateurs de cette boucherie ont pu constater « ce jour que les jeunes nobles allaient au combat avec violence pour l’amour de leur roi ».

Retour haut de page