Plus de « 42 » au baseball américain

Plus de "42" au baseball américain

Les joueurs de baseball américains, quelle que soit leur , ne peuvent plus avoir le 42 sur leur : c'était le numéro de Jackie Robinson, le premier de baseball noir dans la MLB, qui a été nommé joueur légendaire, ce qui a fait de son numéro un numéro unique.

Jackie était le petit-fils d'un esclave et le plus jeune de six enfants d'un paysan qui a abandonné la famille six mois après sa naissance. Il a grandi à Pasadena, en Californie, parce que sa mère y avait déménagé en 1920 pour trouver un meilleur avenir à ses enfants, même s'ils devaient vivre dans la discrimination. Dès son plus jeune âge, il était un vainqueur, obsédé, par tous les passe-temps et tous les sports auxquels il participait. La preuve en était la réussite de sa participation en tant qu'athlète au Pasadena Junior College. Quelque temps plus tard, il entra à UCLA, où il se distingua dans quatre disciplines sportives : athlétismebasket-ball, football américain et baseball. En fait, il a été le premier athlète de l’histoire de cette institution à atteindre cet objectif.

Il entra dans les forces armées lors de la Seconde Guerre mondiale et obtint le rang de sous-lieutenant. Son séjour dans l'armée a été un moment désagréable car, à une occasion, il a résisté à l'idée de s'asseoir à l'arrière d'un bus, comme les personnes de couleur étaient censées le faire à l'époque, bien qu'il ait reçu un ordre de ses supérieurs. Il a été traduit devant un tribunal martial, mais a été acquitté des accusations. Selon son avocat, aucun motif juridique ne permettait de donner ces ordres. Malgré tout, il a quitté l'armée avec les honneurs.

En 1945, il joua dans la Negro League pour les Monarchs de Kansas City. A cette époque, dans les ligues majeures, le commissaire Heureux Chandler, contrairement à son prédécesseur, a permis aux joueurs noirs rejoindre les ligues majeures.

Rickey, président des Dodgers, saisit l'occasion pour l'embaucher. Rickey, cependant, a averti Robinson d'avoir suffisamment de stoïcisme pour résister à l'environnement hostile qu'il rencontrerait en entrant dans la grande tente. Un défi pour quelqu'un qui a un tempérament impulsif. Robinson a fait ses débuts dans l’équipe des Royals de Montréal , une filiale de Dodgers , où il a obtenu une moyenne de 0,349, 40 bases volées et le titre de Little World Series .

Recrue de l'année en 1947, meilleur joueur des Ligues majeures et leader à la moyenne au bâton en 1949 et membre de l'équipe d'étoiles en 1949, 1950, 1951, 1952, 1953 et 1954, il est élu au Temple de la renommée du baseball en 1962, dès sa première année d'éligibilité. En 1999, il est nommé dans l'Équipe du siècle. Le numéro 42 que portait Robinson est retiré du baseball, honneur unique, de l'ensemble des franchises de baseball de la MLB le . Depuis 2004, la Ligue dédie le 15 avril à la mémoire de Robinson avec le Jackie Robinson Day.

La décision de ne plus donner son numéro ayant été prise en 1997, le dernier joueur à avoir le droit de porter ce numéro, Mariano Rivera, prendra sa retraite à l'issue de la saison 2013.

L'arrivée de Jackie Robinson dans une équipe de baseball de personnes de couleur de peau blanche fut un évènement, les propriétaires de clubs l'ayant toujours interdit.

Il utilisa sa notoriété pour militer contre la ségrégation raciale.