Grecs-romains

Du temps où Cléopâtre signait des autographes…

Cléopâtre VII, fille de Ptolémée XII, fut la dernière reine d’Égypte. Héritière de la longue lignée des Lagides, elle épouse successivement ses frères Ptolémée XIII et Ptolémée XIV, avant de tomber sous le charme de Jules César. Ensemble, ils ont un fils, Ptolémée XV, communément appelé Césarion, destiné à succéder à sa mère sur le trône d’Égypte. Le destin de la reine et son fils bascule, en 44 avant Jésus-Christ,

Claude et son physique ingrat - Tragique histoire d’un empereur mal né

Après le règne désastreux de Caligula, l’accession au pouvoir de Claude devait marquer le début d’une ère nouvelle. Soucieux de donner satisfaction à son peuple, Claude s’efforça par conséquent de s’acquitter au mieux de sa charge. Il mena ainsi une politique de centralisation de l’administration des provinces, présida de nombreuses audiences sénatoriales et entama la conquête de la Bretagne, demeurée jusqu’alors insoumise. Malgré ses compétences et son indubitable intelligence, il fut pourtant la risée du peuple pendant toute la durée de son règne. En cause : son physique peu avantageux qui, du jour de sa naissance à celui de sa mort, empoisonna la vie de l’empereur.

Julien l’Apostat et ses problèmes de pilosité

Né en 332 de notre ère, Julien l’Apostat connut un destin hors norme. Après que son cousin, Constance II, ait massacré toute sa famille pour s’emparer du pouvoir, il devint César en 355, c’est-à-dire qu’il assistait Constance dans son règne. En effet, tandis que Julien menait des campagnes militaires en Gaule, Constance II assurait la gestion de la partie orientale de l’Empire. Bien vite, le jeune Julien remporta la confiance des soldats, qui le proclamèrent empereur et se rebellèrent contre Constance II. Parti en campagne en Cilicie afin de réprimer la mutinerie, Constance II tomba malade sur le chemin. Sur son lit de mort, il désigna à contrecœur Julien comme successeur.

Catulle et Lesbie - une folle histoire d'amour ?

Catulle, poète illustre du Ier siècle avant Jésus Christ, voit le jour en 84 avant notre ère. Originaire de Gaule cisalpine, il quitte sa terre natale pour rejoindre la capitale romaine à l’âge de seize ans. Là, il partage son temps entre l’écriture et les banquets, lors desquels il déclame ses poèmes à ses amis, les poeta novi. Sa vie, en somme, est celle d’un noble nanti parmi d’autres, jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de Claudia. Entre amour et haine, il entame avec elle une relation tumultueuse, et fait l’expérience de sentiments dont, jusqu’alors, il avait été épargné. Sa souffrance a donné lieu à de véritables chefs-d’œuvre, notamment le poème 51, qui inspirera nombre d’amoureux après lui.

Romulus, le socle d’une civilisation

Dans l’antiquité, les fondateurs d’empires, les premiers législateurs, les instaurateurs de nouvelles religions prétendaient généralement tirer leur origine des dieux, soit pour donner plus d’autorité à leurs lois et à leurs ordonnances, soit pour se faire respecter davantage de leurs compagnons rustres et mal dégrossis. Ce n’est pas seulement, comme on l’a dit tant de fois, la reconnaissance des peuples qui a peuplé le ciel de leurs héros, de leurs

Jugurtha, un fameux «os» pour Rome

La guerre des Romains contre Jugurtha constitue un des plus beaux épisodes de leur histoire. C’est de cette lutte si longue et si acharnée que date la décadence des anciennes mœurs des descendants de Romulus; c’est à partir de là que prend naissance cette rivalité de Marius et de Sylla, qui va entraîner la République à sa ruine. Les péripéties de ce que l’on peut appeler une épopée sont racontées