Renaissance

Justice et violences à la Renaissance

Grâce charnelle in extremis Le 17 janvier 1525, Jean de Poitiers, seigneur de Saint-Vallier, père de la belle Diane, fut condamné par le Parlement de Paris à avoir la gorge tranchée pour avoir comploté avec le connétable de Bourbon contre François Ier. Alors qu’il était déjà sur l’échafaud, à la Grève, un cavalier arriva au galop pour apporter une lettre de rémission du roi, grâce à l’intervention de Diane, sa

La guerre de Trente Ans et ses annexes (1618-1659)

Soins expéditifs aux blessés Bien des soldats blessés ont dû regretter d’avoir échappé au car- nage sur le champ de bataille. En effet, une des méthodes pour arrêter une hémorragie – raconte Simplicius Simplicissimus – consistait à verser de la poudre à canon sur la plaie et à y mettre le feu pour la cautériser, ce qui entraînait bien sûr la mort d’une quantité de suppliciés. La Lorraine meurtrie Le

Les guerres de Louis XIV (1668-1713)

Atrocités des Français en Hollande En 1672 et 1673, les militaires français signalèrent par leur brutalité en Hollande, comme on peut notamment en juger par cette missive de Luxembourg à Louvois : « J’envoyai, il y a trois jours, M. de Maqueline pour châtier des paysans qui avaient tiré sur un de nos partis; il ne les trouva pas assemblés, et ainsi il fut contraint de brûler seulement leur village,

La médecine des Temps Modernes

Les populations des milieux modestes n’étaient nullement démunies face à la douleur physique, persuadées que leur environnement leur apportait tous les remèdes utiles. Les ouvrages qui fixèrent les thérapies coutumières furent nombreux sous l’Ancien Régime. Ces recueils, vendus par des colporteurs, critiquaient les professionnels de l’art médical dont la masse se méfiait. À leurs pratiques jugées inefficaces et toujours nouvelles, elle préférait de loin le legs des remèdes simples du

Les naissances à la Renaissance

Accoucher d’un garçon à tout prix Engendrer un enfant était bien, faire des mâles était mieux, mais manifestement plus difficile. Pour les concevoir, les périodes zodiacales du Bélier, des Gémeaux et du Lion étaient estimées favorables, ainsi que toutes les fois où la lune était en phase ascendante. Sinon, plusieurs méthodes étaient proposées pour y arriver infailliblement. La première condition, selon Madame de Sévigné, était de « pratiquer joyeusement le

Les saveurs du palais, du gosier et du nez

La fourchette, à l’endroit ou à l’envers ? À la fourchette à deux dents s’en ajoutèrent deux autres dans la seconde moitié du XVIIe siècle. La plupart des courtisans de Versailles utilisaient l’ustensile, mais Saint-Simon vantait l’habileté de Louis XIV à manger encore avec les doigts un ragoût de volaille. Il faudra attendre ses successeurs pour qu’elle figure au couvert royal. Elle n’avait d’autre but que de faire reculer l’animalité,

Etre enfant à la Renaissance

Bébés momies Au Moyen Âge, on faisait tenir les langes des bébés avec des bandelettes plus ou moins larges. À partir des années 1500, elles vont servir à littéralement le ligoter. On pensait en effet que, pour tenir les corps droits, il convenait de les former au moule de bandelettes étroitement serrées, les jambes liées l’une à l’autre et les bras immobilisés le long du buste. Sinon, explique le docteur

Jacques Cartier et les Indiens

Né et décédé à Saint-Malo (1491-1557), cet explorateur français dirigea trois expéditions vers le Canada, toutes financées par François Ier. Au cours de la première, il prit possession du pays à Gaspé (1534), au nom du roi. Durant la seconde, il remonta le Saint-Laurent (1535). Il revint au Canada en 1541 et rentra l’année suivante en France où il décéda, oublié de tous. Macabre monnaie Lors de son deuxième voyage,

Survivre à la Renaissance : les maladies qui décimaient le peuple

La plupart des multiples maladies contagieuses étaient le plus souvent rangées dans la catégorie vague des « pestilences » ou portaient le nom d’une fièvre de couleur — comme la « fièvre pourpre » —, parce que la médecine du temps était incapable de se montrer plus précise. Maladies, guerres et famines, surtout quand ces trois fléaux se conjuguaient, fauchaient la population dans des proportions considérables. Faible espérance de vie La mort guettait dans

La peste noire au XVIIe siècle

La peste bubonique réapparut dans le nord de l’Europe en 1634, avant une offensive plus apocalyptique sur l’ensemble du continent en 1635 et 1636. Une ultime pandémie de cette maladie éclata dans toute l’Europe septentrionale en 1667 et 1668. Signes annonciateurs Parmi ceux-ci: fréquence des avortements chez les femmes enceintes, lamentations plaintives entendues dans les cimetières, vision de cortèges funèbres traversant les nuages, jeux des enfants mimant des enterrements. Mesures