Editions Jourdan sur Amazon.fr

La fin tragique des navires amiraux de la KdF

Les amiraux de la KdF étaient le Wilhelm Gustloff et le Robert Ley, deux prestigieux de croisière de grandes dimensions qui furent lancés à Hambourg, le premier en mai 1937, et le second en mai 1938. Ils mesuraient tous deux plus de deux cents mètres et jaugeaient 26 000 tonnes. Ils transportaient 1 500 passagers en traversée commerciale avec 420 hommes d’équipage. Ils ne comportaient pas de classe de luxe. Au début de la guerre, ils sont réquisitionnés comme -hôpitaux et connaîtront tous deux une tragique. Le Wilhelm Gustloff lève l’ancre pour la dernière fois le 30 janvier 1945 avec à son bord plusieurs milliers de soldats et réfugiés civils, espérant rejoindre un des ports de la Baltique qui ne sont pas encore occupés par les troupes russes. Le nombre de passagers est incertain, mais 4 000 enfants ont embarqué. La route du paquebot croise celle du sous-marin soviétique S13, placé sous le commandement d’Alexandre Marinesko. Bien que le bateau portât clairement les marques d’un navire-hôpital, trois torpilles sont lancées. Le Wilhelm Gustloff coule en moins de 50 minutes. Seuls 996 passagers sont secourus, mais plus de 8 000 personnes périssent dans le naufrage, qui sera le plus coûteux en vies humaines que le monde ait connu. Le Robert Ley sera coulé dans le port de Hambourg par la RAF, en mars 1945.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page