Mentir par abnégation

Pour enrayer la polygamie, l’Église réaffirma avec vigueur, en 813, les prescriptions des conciles sur la monogamie et l’indissolubilité du mariage. Quand Lothaire II, roi de Lotharingie — qui s’étendait des Vosges à la Frise — voulut répudier sa femme Theutberge pour stérilité et épouser sa concubine Waldrade, qui lui avait donné un héritier, il se heurta à l’intransigeance d’Hincmar, archevêque de Reims, soutenu par le pape Nicolas Ier. Donnant la priorité à l’intérêt successoral, la bonne Theutberge accepta l’annulation de son mariage. À cette fin, elle inventa qu’elle avait été violée et sodomisée par son frère, abbé de Saint-Maurice d’Agaune, mais on ne l’a pas crue…

Retour haut de page