contagion

Le mensonge fou de médecins italiens pour sauver des Juifs

Une surprenante révélation du Dr Adriano Ossicini a été faite au journal La Stampa. Lui et ses deux collègues, Vittorio Sacerdoti et Giovanni Borromeoes, médecins antifascistes, comme ils le revendiquent, auraient fait croire aux nazis que les Juifs soignés dans leur hôpital seraient atteints d’un Syndrome « K », une maladie imaginaire, afin de les sauver de la déportation et d’une mort certaine.