Histoires noires

Barbarie sous l'Ancien Régime

Viol familial et rôti de chevalier En 1512, des paysans se révoltèrent contre les nobles, tuant certains d’entre eux avec toute leur famille. Ainsi, dans un château fort, ils ligotèrent un chevalier pour qu’il assiste, impuissant, au viol de sa femme et de sa fille avant de les tuer tous les trois, ainsi que ses autres enfants. Pis, ils assassinèrent un autre chevalier, l’embrochèrent et le firent rôtir devant sa

Les hippos de Pablo : toujours en cavale !

Mais quel lien peut-il donc exister entre le plus célèbre baron de la drogue, Pablo Escobar, et une famille dévastatrice d’hippopotames en provenance d’un zoo californien ? La question peut sembler absurde voire totalement stupide, mais la réponse qu’elle implique se trouve à la hauteur de la perplexité qu’elle suscite. De fait, bien que le caractère incongru de cette relation puisse nous pousser à n’y accorder qu’un faible crédit, les deux espèces animales, l’une carnassière, l’autre herbivore, entretinrent bel et bien un lien surprenant.

17 janvier 1966 : 4 bombes atomiques sur l’Andalousie

Alors qu’il pêche tranquillement le long des côtes de l’Andalousie, à quelques encablures de la ville de Palomares, Francisco Simó Orts observe depuis sa chaloupe un spectacle aérien qui ne manque pas de le surprendre. En effet, là, dans le ciel, une boule de feu apparaît soudainement suivie d’un vacarme de carlingue assourdissant. Après cette explosion, le pauvre pêcheur, effaré, observe chuter non loin de lui, un objet oblong, semblable à une balle de fusil, qui vient bientôt s’engouffrer dans la mer d’un bleu azur.

La maison Winchester : quand des fantômes jouent les architectes

L’une des maisons les plus étranges au monde se trouve à San José, en Californie. Elle est immense puisqu’elle comporte plus de quarante chambres et un total de cent-soixante pièces. À l’intérieur, on peut y trouver des portes qui donnent sur des murs, des escaliers qui mènent au plafond ou encore des fenêtres placées sur le sol. Pour comprendre comment les propriétaires en sont arrivés à ce résultat, il faut se plonger au beau milieu du dix-neuvième siècle dans la famille Winchester-Pardee.

Un bâtard à la cour d’Angleterre

  En 2012 à Leicester, on a découvert un cadavre plein de surprises. Il s’agissait de Richard III, roi d’Angleterre au XVe siècle. Les analyses ADN mettent le doute sur la légitimité de ses descendants. En effet, la reine Elizabeth II, le prince William et son fils, George, (sur qui ont été effectué les tests) ne sont pas ses descendants, ce qui veut dire qu’une reine a fauté entre temps.

Les nazis en Argentine

  Bariloche est une cité balnéaire d’Argentine dont une grande partie de la population est germanophone, puisque son premier habitant est originaire de Suisse. Après la Seconde Guerre mondiale, des centaines de criminels nazis s’y seraient réfugiés, comme Erich Priebke et Reinhard Kopps, découverts en 1995. Priebke fut condamné en 1997 par une cour italienne pour avoir participé au massacre des Fosses ardéatines (un massacre de 335 civiles italiens). Joseph

Comment le nazisme a-t-il pu convaincre autant de gens?

  Non, les nazis n’étaient pas qu’une clique de fous ou de barbares, contrairement à ce que l’on peut croire. On retrouvait parmi eux des médecins, des intellectuels, de bons pères de famille et même des gens aimables, relate l’historien français Johann Chapoutot, expert de cette période sombre du XXe siècle. L’adhésion des uns, en amont de la société allemande, a encouragé celle des autres.  Dans un entretien accordé au

Les camps de concentration n'ont pas été inventés durant la Seconde Guerre mondiale

Durant la Seconde Guerre des Boers (1899-1902), les troupes britanniques édifièrent en Afrique du Sud des camps de concentration où furent internés environ 120 000 descendants des premiers colons européens, les Boers, ainsi que le personnel noir à leur service. Les camps avaient été initialement mis en place par l’armée britannique en tant que « camps de réfugiés » pour fournir un refuge aux familles de civils qui avaient été forcées d’abandonner leurs maisons