SS Baychimo, le mystérieux bateau fantôme de l’Arctique disparu depuis 1931

Le SS Baychimo est un cargo de 1322 tonnes qui s’est retrouvé piégé dans une banquise en 1931 et a été laissé abandonné par son équipage très vite. Pourtant, alors qu’il était en principe sans pilote, le navire a continué à être aperçu sur les flots, au large de l’Alaska, pendant les quarante années qui ont suivi.

Un Vaisseau Fantôme « Très Réel »

Il existe de nombreuses histoires sur les navires fantômes, mais ceux-ci sont souvent de mauvaises augures puisqu’ils prédisent la mort de ceux qui ont le malheur de les rencontrer ou de les apercevoir…
Cependant, ce n’est pas un vaisseau fantôme au sens traditionnel du terme, car il est ou plutôt était très réel.

À propos du navire

Construit en 1914 en Suède, le cargo vapeur Angermanelfven de 1 322 tonnes naviguait sur les routes commerciales entre Hambourg et la Suède. Après la Première Guerre mondiale, la propriété du navire est transférée à la Compagnie de la Baie d’Hudson. Le bateau à vapeur, rebaptisé SS Baychimo, a effectué de nombreuses traversées pour Hudson’s, qui livre principalement de la nourriture, du carburant et des fournitures pour les esquimaux le long de la côte de l’île Victoria.

Le SS Baychimo

Pris au piège en Arctique

Le 1er octobre 1931, le bateau à vapeur effectuait un voyage de routine, rempli de fourrures récemment acquises. Une tempête inattendue a soufflé, piégeant le navire dans un océan rempli de glace. La ville la plus proche était Barrow, en Alaska, la ville la plus au nord des États-Unis. Cependant, la neige poudreuse et les vents violents l’ont rendu impossible à atteindre. Le capitaine, Sydney Cornwell, et son équipage se sont réfugiés à l’intérieur du bâtiment pris au piège, pour attendre la fin de la tempête.
Le 15 octobre, le navire est resté coincé dans les glaces au large de Wainwright tandis que 15 membres de l’équipage ont été transportés en lieu sûr, à l’aide d’un avion. Le capitaine et 14 autres matelots, laissés sur place, ont construit un abri temporaire en bois sur la banquise, près du navire échoué.

Le mauvais temps a continué à s’abattre sur l’équipage et le campement temporaire a duré des semaines. Un violent blizzard a frappé la région le 24 novembre et la neige est devenue si lourde que les campeurs ne pouvaient plus voir le Baychimo, toujours à flot et pris au piège dans la glace. Le lendemain matin, leurs pires craintes se sont réalisées. Le navire avait disparu, sans doute coulé par le blizzard précédent. L’équipage a regagné les terres et est retourné à la civilisation.

Une bien étrange découverte

Cependant, moins d’une semaine plus tard, un chasseur Inupiak a dit au capitaine Cornwell que le navire n’avait pas coulé. Il l’avait d’ailleurs vu flotter peu de temps auparavant dans les eaux glacées près de Skull Cliff, au sud de Barrow. C’était à moins de cent kilomètres de l’endroit où l’équipage avait abandonné son bâtiment. Le capitaine, quelque peu réticent à combattre la neige pour retrouver son bateau, a pourtant rassemblé son équipage et l’a trouvé, à l’endroit précis indiqué par le chasseur.
Le navire semblait avoir subi des dommages importants. Le capitaine Cornwell craignait qu’il ne soit plus en état de naviguer et qu’il se désagrège et coule assez vite. L’équipage restant a récupéré la cargaison de fourrures, et a été transporté par avion, avec les marchandises, hors de la zone.

Et donc, c’est là que l’histoire aurait dû se terminer, mais ce n’était pas le cas…

Observations ultérieures du SS Baychimo

Au fil des années, les habitants de la région ainsi que d’autres navires ont repéré le SS Baychimo sans pilote, et ce à plusieurs reprises. Il semble que le vaisseau fantôme ait commencé à glisser silencieusement dans les eaux arctiques, dérivant d’un endroit à un autre, totalement intact.

Un trappeur, retournant à Nome avec un traîneau à chiens, est monté à bord du navire pris au piège dans la mer de Beaufort en mars 1932.

En mars 1933, des Esquimaux, piégés par une tempête, se sont réfugiés dans le Baychimo pendant une semaine jusqu’à ce que le temps s’améliore suffisamment pour rentrer chez eux.

En novembre 1939, un autre navire s’en est approché suffisamment pour que les membres de son équipage puissent monter à bord. Cependant, en raison de la proximité des banquises, le capitaine n’a pas eu le temps de le ramener au port bien qu’il ait signalé son emplacement.

En 1969, le Baychimo a été repéré dans la mer des Tchouktches entre Icy Cape et Barrow, une fois de plus pris au piège dans une banquise et il s’agit de sa dernière observation enregistrée. Après quelques années, la plupart des gens pensaient qu’il avait finalement cédé à sa détérioration et avait coulé dans les profondeurs glaciales de la mer.

La recherche continue

Cependant, tout le monde n’est pas persuadé que le navire ait vraiment disparu. En fait, en 2006, soixante-quinze ans après qu’il a été abandonné pour la première fois, l’Alaska a officiellement lancé des grandes recherches pour trouver le bâtiment fantôme de l’Arctique. Cependant, elles ont été vaines : le bateau continue de rester insaisissable.

Cet été voyagez autrement

Recevez un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page