Editions Jourdan sur Amazon.fr

Adelir Antônio de Carli, ce prêtre brésilien voulait voler comme dans Là-haut

En 2008, un brésilien, Adelir Antônio de Carli, tenta un exploit pareil à celui du film « Là-haut ». Pour collecter des fonds, il s’attacha à une chaise reliée à 1 000 gonflés d’hélium et réussit à voler jusqu’à 6000 m d’altitude, avant de perdre le contact avec les autorités au sol et de mourir. On retrouva ses restes au large de Macaé.

Adelir Antônio de Carli, également connu au sous le nom de Padre Baloeiro ou Padre do Balão, était un Prêtre catholique brésilien, décédé lors d’une tentative de montgolfière en grappe le 20 avril 2008. Carli, un parachutiste expérimenté, a entrepris l’exercice afin de collecter des fonds pour financer une aire de repos spirituelle pour les chauffeurs de camion dans la ville portuaire de Paraná de Paranaguá.

L’objectif de Carli était de battre le record de 19 heures. Sa première tentative a eu lieu le 13 janvier 2008, au cours de laquelle il a réalisé avec succès un vol de quatre heures entre Ampère, Paraná, Brésil, et San Antonio, Misiones, sur une distance totale de 25 kilomètres. Utilisant 600 baudruches, de Carli aurait gagné des hauteurs de 5300 m.

Editions Jourdan sur Amazon.fr

Adelir Antônio de Carli

Le 20 avril 2008, après avoir décollé sur une chaise attachée à 1 000 ballons, Carli a pu atteindre une altitude de 6 000 mètres avant de perdre le contact avec les autorités. Des morceaux de sa montgolfière ont ensuite été signalés dans la mer au large des côtes.

L’équipement de Carli comprenait un parachute, un casque, une combinaison étanche, un appareil GPS, un portable, un téléphone satellite, une chaise pour flotteur, une combinaison de vol thermique en aluminium et au moins cinq jours de nourriture et d’eau potable. Sa formation pour la cascade comprenait des cours de survie dans la jungle et d'escalade, mais apparemment pas d’instructions sur l’utilisation de son appareil de navigation GPS. Le 20 avril, le dernier contact du prêtre avec la police militaire a eu lieu dans la nuit, alors qu’il était à environ 16 miles des îles de Tamboretes, au large des côtes de São Francisco do Sul, Santa Catarina, Brésil. Il a appelé depuis son téléphone portable pour demander de l’aide pour déterminer ses coordonnées et de contacter les autorités. Deux jours après le vol, un commandant des pompiers de Penha, familier avec la situation, a estimé à 80 % les probabilités du prêtre disparu d’être toujours en vie. La marine brésilienne a annulé la recherche océanique le 29 avril, disant que les chances de retrouver de Carli vivant étaient très faibles.

Le 4 juillet 2008, la moitié inférieure de son corps a été repêché par un navire de soutien de plate-forme pétrolière. Il flottait sur la mer, à environ 100 km de Macaé, et il a d’abord été identifié par les vêtements. Le 29 juillet 2008, des tests ADN ont confirmé qu’il appartenait à Adelir de Carli. La comparaison a été faite avec des échantillons d’ADN du frère du prêtre.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page