Japon

Des préparations à base de plomb, un impôt sur la barbe et les secrets de beauté de Marie-Antoinette

Si les cosmétiques étaient très prisés en France et en Asie, dans d’autres cours européennes, ils étaient bannis.Voici quelques exemples des tendances cosmétiques d’alors au Japon, en Angleterre, en Russie et en France.​ Au Japon L’ère Edo, qui s’étend du XVIIe au XIXe siècle, correspond à une époque d’urbanisation croissante du Japon durant laquelle une société bourgeoise émerge. (….)  Les épouses aussi devaient dans leur apparence respecter leur rang. Elles

Quand l’honneur justifie la mort : la mortuaire cérémonie du harakiri

Il existe, au-delà des paysages époustouflants, du raffinement esthétique et de la sérénité presque mystique, une image du Japon reflétant les aspects les plus sordides et macabres de l’âme humaine. Dans cet univers où la mort se trouve portée au pinacle de l’honneur, le seppuku, ou harakiri selon sa lecture européenne, revêtait une importance capitale au sein d’une culture strictement régie par les sacrifices individuels au profit de la collectivité.

1860 : des samurais… à New York !

Lorsque l’on évoque l’histoire du Japon, il n’est pas rare que soit abordée la période d’isolationnisme qu’imposa le shogun Iemitsu Tokugawa à sa population entre 1641 et 1853, soit pendant 212 années exactement. 212 années que le pays du Soleil levant ne manqua nullement de mettre à profit pour consolider ses fondations, raffiner sa culture et discipliner sa société.