Un trottoir nommé « Avenir »

 

L'Exposition Universelle de 1900 à Paris a vu s'installer de nombreuses innovations.

Parmi celles-ci, un trottoir roulant, appelé « rue de l’Avenir » était installé et faisait un tour de trois kilomètres et demi avec dix stations différentes. Il a été construit par les ingénieurs américains Schmidt et Silsbee, inventeurs du trottoir roulant lors de l’Exposition universelle de 1893 (Columbian’s Wolrd Fair) à Chicago, dans l’Illinois.

Editions Jourdan sur Amazon.fr

Le trottoir principal avançait à huit kilomètres par heure et un trottoir plus lent était prévu pour y accéder sans tomber. La plate-forme mobile pouvait recevoir simultanément 14 000 personnes ; durant l’après-midi du jour de Pâques, elle a transporté 70 000 personnes, alors que les lignes d’omnibus ou de tramways les plus fréquentées ne transportent guère qu’une quarantaine de milliers de voyageurs par jour en moyenne. Un électrique Decauville (société crée en 1875) suivait le même parcours, dans l'autre sens. La voie était tantôt aérienne et située à 7 mètres de hauteur comme les trottoirs mobiles, tantôt au niveau du sol et tantôt souterraine.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page