Alfred Naujocks, l’homme qui a déclenché la Seconde Guerre mondiale

Alfred Naujocks, l'homme qui a déclenché la Seconde Guerre mondiale

Alfred Naujocks, alias Hans Müller, Alfred Bonsen ou Rudolf Möber, était un SS considéré par certains historiens comme "l'homme qui a déclenché la Seconde Guerre mondiale".

En effet, il fut chargé, par Reinhard Heyndrich, d'organiser l'affaire Gleiwitz, consistant à simuler de manière scénique une attaque polonaise contre une station radio allemande dans la nuit du 31 août, et qui servit de prétexte aux Allemands pour envahir la Pologne. Une fois à l'intérieur de la station radio Gleiwitz, les nazis ont diffusé un court message anti-allemand et ont fait retentir quelques coups de feu. Un corps a été laissé à l'abandon près du micro. Pour ajouter une preuve documentée de cette attaque, les agents du SD ont placé des troupes polonaises fictives (des cadavres de prisonniers du camp de concentration de Dachau, qui avaient été habillés en uniformes polonais, tués par injection létale puis abattus). 

La France et l'Angleterre déclarèrent la guerre à l'Allemagne deux jours plus tard, le 3 septembre 1939.

Alfred Naujocks fut en outre à l'origine de l'opération Bernhard visant à inonder la Grande-Bretagne de faux billets pour déstabiliser son économie.

À la fin des années 1940, Naujocks est démis de ses fonctions après avoir contesté les ordres d'Heyndrich. 

Il meurt en 1966 à Hambourg, ville dans laquelle il s'était établie en 1946.