L’expérience de Philadelphie : l’histoire vraie derrière la légende du bateau invisible

L'USS Eldridge - PHOTOMONTAGE

L’expérience de Philadelphie est un événement survenu en 1943 au cours duquel la marine américaine a prétendu avoir téléporté une escorte de destroyers de la marine, l’USS Eldridge, de Philadelphie à Norfolk. Ils l’ont également rendu invisible à l’œil nu. La plupart des gens pensent que l’incident était soit un canular, soit les divagations d’un fou. Cependant, certains croient encore qu’il s’est réellement produit et qu’il existe un vaste complot pour le dissimuler. Ce qui est intéressant, c’est que l’expérience de Philadelphie est entrée dans les annales de la légende américaine. Alors, quelle en est la vraie histoire ?

L’expérience de Philadelphie

L’histoire de l’expérience de Philadelphie commence en octobre 1943 à Norfolk, en Virginie, bien qu’on ait commencé à en parler que plus de dix ans plus tard. Apparemment, certains hommes à bord du navire SS Andrew Furuseth ont vu un bâtiment apparaître dans l’eau, du côté de Norfolk, le 28 octobre. L’histoire raconte qu’il venait de Philadelphie, en Pennsylvanie. Le destroyer avait d’abord disparu puis s’était instantanément téléporté à Norfolk. La disparition et la téléportation étaient apparemment deux faces différentes de l’expérience.

L’USS Eldridge (DE-173) vers 1944.

En d’autres termes, la disparition n’était pas le résultat de la téléportation, mais la précédait. Une fois que l’US Eldridge a atteint Norfolk, il était clair que quelque chose ne tournait pas tout à fait rond. Certains des hommes avaient disparu pendant le voyage alors que d’autres étaient devenus totalement fous. Certains continuaient à devenir invisibles puis à retrouver leurs formes et d’autres encore avaient fusionné avec le vaisseau de diverses manières. C’est peut-être pour cette raison qu’aucun navire américain n’a actuellement de capes d’invisibilité ou de dispositifs de téléportation. Il se pourrait aussi, et c’est même probable, que cette histoire soit complètement fausse.

Affiche du film « The Philadelphia experiment » (1984)

Les affirmations de Carlos Allende

L’histoire de l’expérience de Philadelphie est rapportée par un homme nommé Carl Allen ou Carlos Allende, son pseudonyme. Il a écrit une description détaillée de l’événement, ainsi que des affirmations selon lesquelles il aurait à bord du SS Andrew Furuseth lorsque l’USS Eldridge est arrivé à Norfolk, en Virginie. Il a envoyé la description à l’Office of Naval Research de l’US Navy. Le public s’est emparé de l’histoire et elle s’est répandue, malgré les nombreux événements improbables décrits dans la lettre.

Carlos Allende a écrit que l’expérience de Philadelphie a été rendue possible par la théorie du champ unifié d’Einstein, théorie qui lui aurait été confiée par le scientifique en personne. Ce n’est pas une preuve directe que l’histoire n’est qu’une affabulation, mais cela joue en la faveur de la théorie selon laquelle Carlos serait fou. Premièrement, il est courant que de tels mythes empruntent au génie et à la renommée de grands scientifiques. Souvent, il est facile de les réfuter, car les œuvres des grands hommes sont suivies et étudiées de près. Il n’y a aucune preuve qu’Einstein a un jour rencontré Carlos Allende, pas plus que son travail ait entraîné une téléportation désastreuse.

Einstein et les officiers de Marine (Princeton, 24 Juillet 1943)

Preuve du contraire

L’USS Eldridge, comme la plupart des autres navires de la Marine, en particulier en temps de guerre, avait un journal complet qui indiquait l’endroit où il se trouvait en octobre 1943 ainsi que les mois précédents et suivants. Ces journaux sont actuellement accessibles au public et, selon eux, le navire n’était absolument pas près de Philadelphie en octobre 1943. Le SS Andrew Furuseth n’était pas non plus à Norfolk à un moment où l’Eldridge s’y trouvait. De plus, William S. Dodge, l’homme aux commandes du bateau au moment de l’expérience de Philadelphie, a déclaré plus tard que ni lui ni aucun membre de son équipage n’avait rien vu d’étrange à Norfolk, en Virginie.

Après avoir reçu des informations étranges, l’Office of Naval Research a mené une enquête et n’a trouvé aucune preuve que la marine américaine menait des expériences de téléportation. Bien sûr, rendre les navires invisibles est toujours intéressant, mais surtout pour les radars, pas pour l’œil humain. En ce qui concerne la marine américaine, elle ne possède pas une telle technologie.

Postérité de l’expérience

Avance rapide jusqu’en 1984, année durant laquelle sort le film Philadelphia Experiment dans lequel deux hommes stationnés sur un navire voyagent dans le temps après qu’une expérience visant à rendre le navire invisible aux radars tourne terriblement mal.

L’image du corps d’un marin

partiellement fondu dans le pont du navire reste gravée dans l’imaginaire collectif et elle contribuera à la persistance de la légende urbaine.

Carlos Miguel Allende (‘ou Carl Meredith Allen, ou…) en 1969

En 1994, Jacques F. Vallée a écrit un article sur l’expérience de Philadelphie. Il avait écrit à ce sujet auparavant et, à ce moment-là, avait demandé que toute personne qui pourrait avoir plus d’informations le contacte. Quelqu’un l’a fait : un certain Edward Dudgeon qui avait servi comme électricien dans la Marine entre 1942 et 1945 sur l’USS Engstrom, un navire qui était à Philadelphie pendant l’été 1943. La nature de son travail lui a permis d’accéder aux secrets de l’équipement à bord de son navire et de l’USS Eldridge. Dave Roos, de How Stuff Works, développe l’explication de Dudgeon dans son article, Comment l’expérience de Philadelphie a fonctionné : Loin d’être des moteurs de téléportation conçus par Einstein ou par des extraterrestres, les appareils permettaient aux vaisseaux de brouiller leur signature magnétique en utilisant une technique appelée démagnétisation. Les navires ont été enveloppés dans de gros câbles et zappés avec des charges à haute tension. Un navire démagnétisé ne serait pas invisible au radar, mais serait indétectable par les torpilles magnétiques des sous-marins.

Élucubrations d’un esprit fou ?

On constate donc qu’il n’y a aucune preuve du lien d’Einstein avec un projet naval visant l’invisibilité des objets solides et la téléportation. Il n’y a aucune preuve que Carlos Allende a rencontré Einstein ou qu’Einstein a développé une telle technologie. Cependant, des preuves contraires à la présence présumée de l’USS Eldridge à Philadelphie et à Norfolk le 28 octobre 1943 existent. On a également demandé à Allende de prouver que d’autres personnes ont été témoins de l’incident, mais à l’heure actuelle aucune preuve n’existe en dehors des écrits de Carlos Allende qui soutient la légende de l’Expérience de Philadelphie.

Cet été voyagez autrement

Retour haut de page