Editions Jourdan sur Amazon.fr

Paranoïa, hallucinations, délires : Isaac Newton était-il dépressif ?

C’est sans doute un des plus grands esprits que le ait porté et pourtant Isaac est en nerveuse.

Tout commence en 1692. À cette époque, le savant travaille comme un forcené, à un rythme effréné que personne ne pourrait supporter. Il semble soumis à un caractère tortueux et émotif et on lui connait une certaine forme d’instabilité. Il vit au bord d’un gouffre dans lequel certains évènements vont le précipiter.

Isaac Newton âgé de 46 ans Portrait par Godfrey Kneller (1689)

Tout d’abord, à l’âge de 49 ans, il perd sa mère. Ensuite, quelques mois plus tard, par accident il perd tous les papiers se trouvant dans son bureau, contenant le fruit de toutes ses recherches alchimiques.

Editions Jourdan sur Amazon.fr

Pris dans une spirale de dépression et d’angoisse, il sombre dans un de prostration permanente, avec des crises de , des hallucinations et des délires. Il lui faudra trois années de grande souffrance pour s’en remettre.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page