Un simple peuplier a créé un incident diplomatique et causé deux morts…

Un simple peuplier a créé un incident diplomatique et causé deux morts…

L’incident du « meurtre à la hache » coréen a causé, le 18 août 1976, la mort de deux officiers américains : Arthur Bonifas et Mark Barrett par des soldats de Corée du Nord, dans la zone démilitarisée. Ces deux officiers faisaient partie de toute une équipe qui tentait d’abattre un peuplier dans cette zone, peuplier qui gênait la vue des observateurs des Nations Unies. Cet arbre, qui aurait été planté et nourri par le leader King-Il Sun, avait une haute valeur symbolique. Trois jours plus tard, les Américains lancent, avec les Coréens du Sud, l’opération Paul Bunyan dont le but était non seulement de couper l’arbre, mais également d’intimider la Corée du Nord et de la forcer à reculer, ce qu’elle a fait. Cette opération a considérablement augmenté la tension entre les deux Corée et leurs alliés, soit l’URSS, la République populaire de Chine et les Etats-Unis. En 1987, la souche de l'arbre fut définitivement enlevée et exposée au « Monastère », le centre d'accueil des visiteurs de la JSA, la zone commune de sécurité. À la place, un monument a été érigé à la mémoire des deux officiers tués. On retrouve également, au Musée de la Paix de Corée du Nord, une hache, qui est censée être l’arme du crime.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.