Le chou qui tua Adolphe de Suède

Une des morts les plus stupides de l' pour un souverain fut certainement celle du roi Adolphe Frédéric de qui, victime de sa gourmandise, succomba d'une indigestion au palais de Stockholm le 12 février 1771, alors qu'il était âgé de 60 ans. Les écoliers se souviennent encore de lui comme le roi qui mangea jusqu'à en mourir.

En effet après un riche banquet composé de caviar, de soupe au chou, de hareng, de homard et de choucroute, le tout arrosé au champagne, il se servit pas moins de 14 parts de son favori, le semla, une sorte de choux à la crème, servie dans du lait chaud. Adolphe Frédéric avait également une passion plutôt amusante : la confection de boites de tabac à priser.

Recevez chaque mois un e-book "HISTOIRE" en vous inscrivant gratuitement à notre lettre d'information.

À lire sur tous les supports électroniques.

Inscription réussie, merci !

Retour haut de page