censure

Staline, friand de Photoshop avant l'heure...

Dans les années 30, Photoshop n’existait pas, mais Staline avait déjà régulièrement recours à la retouche photographique à des fins de propagande. Par exemple, lorsqu’une personne ne trouvait plus grâce à ses yeux, un service se chargeait de falsifier les photographies et d’effacer sa présence. Généralement, l’effacé était également éliminé en vrai. La censure des images en Union soviétique avait deux buts : minimiser le rôle effectif de certaines personnes