empire

Julien l’Apostat et ses problèmes de pilosité

Né en 332 de notre ère, Julien l’Apostat connut un destin hors norme. Après que son cousin, Constance II, ait massacré toute sa famille pour s’emparer du pouvoir, il devint César en 355, c’est-à-dire qu’il assistait Constance dans son règne. En effet, tandis que Julien menait des campagnes militaires en Gaule, Constance II assurait la gestion de la partie orientale de l’Empire. Bien vite, le jeune Julien remporta la confiance des soldats, qui le proclamèrent empereur et se rebellèrent contre Constance II. Parti en campagne en Cilicie afin de réprimer la mutinerie, Constance II tomba malade sur le chemin. Sur son lit de mort, il désigna à contrecœur Julien comme successeur.

Les invasions mongoles : double naufrage sur les côtes nippones

Aujourd’hui considéré comme le plus large empire jamais constitué dans l’Histoire de l’humanité, l’Empire mongol, à son zénith, s’étendait sur la quasi-totalité du continent asiatique et sur de vastes régions d’Europe de l’est et du Moyen-Orient. Sa structure de gouvernance, bien qu’elle se montrât initialement impitoyable envers les populations assujetties en les massacrant et en les réduisant au statut d’esclave, se développa considérablement par la suite en intégrant leur culture et en s’enrichissant de leurs découvertes.

Un "barbare" à la tête de l'Empire romain

On s’imagine que sous l’Empire romain, le pouvoir ne pouvait être exercé que par des élites romaines, de couleur blanche. Pourtant, il n’était pas nécessaire de naître à Rome pour accéder à de hautes fonctions : Septime Sévère fut empereur romain de 193 à 211, bien qu’il soit né dans la province d’Afrique (sur les côtes de l’actuelle Libye). Avec lui, commencent l’arrivée au pouvoir des provinciaux d’origine non romaine