Grecs

Le rôle pionnier d’un vendeur de poulets et d’un architecte-peintre-sculpteur dans l’art de créer de délicieuses crèmes glacées

Les premières attestations historiques de la glace remontent au VIe siècle ACN et font mention de l’engouement des Grecs pour un certain type de boissons fraîches, composées de citron, de miel, de jus de grenade, et de neige naturelle ou de glace. Mais, ingénieux, l’homme découvrit également le moyen de fabriquer de la glace quand il n’y en avait pas de disponible sous forme naturelle : en réchauffant de l’eau qu’il portait dans des souterrains très froids, la vapeur d’eau pouvait geler sur la roche. De même, durant le règne d’Alexandre le Grand (IVe ACN), on raconte que des trous furent creusés à même le sol, des glacières, servant à conserver la neige, et que le conquérant exigeait un approvisionnement continu de neige, mélangée à du miel et des fruits pressés pour avoir des boissons rafraichissantes durant les périodes estivales.