Une des plus célèbres photos de la Seconde Guerre mondiale a été trafiquée

Une des plus célèbres photos de la Seconde Guerre mondiale a été trafiquée

L’assaut des Soviétiques sur le palais du  débute le . Les combats à l’extérieur et à l’intérieur durent toute la journée puis la nuit, se poursuivent au corps à corps, même après que le rouge soit hissé sur le toit du Reichstag vers 22 h 50. Le 1er mai, en fin d’après-midi, les défenseurs capitulent. 500 blessés gisent dans le poste de secours des caves du Reichstag. Staline a demandé au photographe ukrainien Evgueni Khaldei d’immortaliser la pose du drapeau rouge sur le bâtiment, mais il n’était pas présent le jour de la prise du Reichstag, alors que toutes les unités engagées à Berlin se sont vues dotées d’un étendard dont les symboles soviétiques ont été rendus plus visibles. La propagande soviétique recrée la scène le . Le d’origine géorgienne Meliton Kantaria, sur ordre de Staline, hisse le drapeau à la manière des Américains à Iwo Jima le . La célèbre photographie fut retouchée pour effacer une des deux montres, celle au poignet droit de l’officier soutenant le soldat portant l’étendard, montre surnuméraire laissant apparaître qu’elle avait été volée, acte pourtant courant au sein des armées d’invasion.