Le chien qui a vengé son maître en combat singulier

Le chien qui a vengé son maître en combat singulier

Sous le règne de Charles V le Sage, le gentilhomme Aubry de Montdidier fut assassiné dans la forêt de Bondy (Seine-Saint-Denis) par des inconnus et enterré par eux au pied d’un arbre. L’histoire plus ou moins légendaire raconte que son chien fidèle resta plusieurs jours à cet endroit avant de courir alerter à Paris un ami d’Aubry. Celui-ci suivit le chien, qui l’emmena à l’endroit de la fosse, lui permettant ainsi de découvrir le cadavre.

Quelque temps plus tard, dans une rue de Paris, le chien mordit cruellement le chevalier Macaire, ennemi bien connu d’Aubry. Quand le roi apprit cette histoire, il ordonna, le 3 octobre 1361, en guise de jugement de Dieu, un duel entre le chevalier et le chien, dans un champ clos de l’île Notre-Dame – aujourd’hui Saint-Louis –, encore terrain vague à cette époque. Rapidement, en présence du roi et de sa cour, le molosse sauta à la gorge de son adversaire, qui avoua aussitôt son crime.