première guerre mondiale

Retour sur la Première Guerre mondiale

Hommage de la France à la Cité ardente En août 1914, la résistance inattendue de la Belgique – en particulier des forts de Liège –, exaspéra l’armée allemande, retarda de quatre jours l’invasion de la France, ce qui aurait contribué au succès de son armée lors la bataille de la Marne. Au lende- main de la guerre, le président Poincaré viendra rendre hom- mage à la « Cité ardente »

Armes biologiques : depuis quand l’homme est-il sadique ?

Les armes biologiques vous évoquent surement le gaz moutarde utilisé durant la Première Guerre mondiale, ou les lacrymogènes, plus inoffensifs. Diffuser un gaz ou une maladie semble être un acte particulièrement sournois, puisqu’il implique une douleur voir la mort, tandis que l’assaillant reste en sécurité. Étrangement, nous préférons la guerre égale, lorsque les deux armées se rentrent dedans dans un fracas monstrueux d’explosions, et où les pertes sont équivalentes. Cet

Capitaine de Gaulle : 32 mois de frustration et 5 tentatives d’évasion

Figure emblématique de la France lors de la Seconde Guerre mondiale, le général de Gaulle fut pourtant frappé de nombreuses déconvenues durant le conflit qui la précéda. Pendant 32 mois, l’illustre chef d’État, à l’époque capitaine, fut fait prisonnier et tenta par tous les moyens de mettre un terme à cette condition qu’il jugeait dégradante et déshonorante. À cinq reprises, il s’acharna, sans succès, de rejoindre les forces françaises dans des batailles qui allaient modeler l’Europe moderne.