guerre

Vivre pendant la Seconde Guerre mondiale

La faim justifie les moyens La ration officielle, qui évitait la famine, coûtait seulement 6 francs par jour environ, mais elle ne fournissait que 1200 calories, soit la moitié de ce qui était consommé en 1939. Dès lors, le vol de tickets de rationnement, parfois perpétré dans une violence inouïe, apparut d’autant plus scandaleux. Le …

Vivre pendant la Seconde Guerre mondiale Lire la suite »

Salvador-Honduras 1969, ou comment un match de football peut déclencher une guerre entre deux pays

De tout temps, l’Homme a pris l’habitude de régler ses conflits par des guerres. Les démonstrations de forces armées se retrouvent sur tous les continents et à toutes les époques. Bien souvent, l’évènement déclencheur n’est que la goutte qui fait déborder un vase déjà trop rempli. Il est communément admis aujourd’hui que le jeu de …

Salvador-Honduras 1969, ou comment un match de football peut déclencher une guerre entre deux pays Lire la suite »

Les Américaines durant la Seconde Guerre mondiale

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, ce sont quelque 350 000 femmes qui servent au sein de l’Armée américaine, que ce soit sur le territoire américain ou à l’étranger. Parmi elles, les pilotes du service féminin de l’Armée de l’air (Women’s Airforce Service Pilots, appelées WASPs), qui ont reçu la prestigieuse récompense de la médaille d’or du Congrès américain. Au même moment, l’enrôlement massif des hommes crée un vide béant dans la main-d’œuvre industrielle. Entre 1940 et 1945, le pourcentage de femmes dans l’Armée américaine passe de 27 à presque 37 % et, en 1945, c’est presque une femme mariée sur quatre qui travaille hors du foyer familial.

Pas de pain frais pour les Anglais !

Durant la Seconde Guerre mondiale, le rationnement fut mis en place au Royaume-Uni, notamment pour le pain bien que l’essence était le premier produit de consommation à être contrôlé. Les légumes et les fruits frais n’étaient pas rationnés, mais les fournitures étaient limitées. 

Retour haut de page