révolution

Le mystère de la mort d’Anastasia Romanov

Anastasia Romanov, fille du tsar Nicolas II et de son épouse Alexandra Feodorvna, vit le jour le 18 juin 1901, à l’aube du 20e siècle. Entourée de ses trois sœurs et de son frère Alexis, elle mena pendant seize ans l’existence d’une princesse impériale, jusqu’à ce que n’éclate, en 1917, la révolution bolchevique. Suite à ces bouleversements, Nicolas II et sa famille furent assignés à résidence au palais Alexandre, puis enfermés à Tobolsk, en Sibérie, avant d’être transférés à la maison Ikatiev d’Ekaterinbourg. Ils y furent détenus quelques jours, dans le noir absolu, en attendant que le tsar ne soit amené à Moscou, où il devait être jugé dans les règles.

Quand le royaume de France n’existait plus qu’en Belgique

Le 4 novembre 1792, vers 5 heures, un carrosse, pas des plus rutilants, fait son entrée dans la bonne et indépendante ville de Liège. Le visiteur ne peut manquer d’être impressionné par la cathédrale du lieu, la plus grande du monde occidental, plus encore que celle de son Paris ; cathédrale que les révolutionnaires liégeois commenceront à démolir pierre par pierre deux ans plus tard et qu’ils mettront quinze longues années

Joseph Warren : le père de la Révolution

  Joseph Warren, né en 1741 et mort en 1775, était reconnu, à son époque, comme le véritable architecte de la Révolution américaine. Il était l’une des figures de proue de la « Tea Party » les plus connues de l’Histoire. Il a écrit une série de Résolutions qui a servi comme plan au premier Gouvernement américain autonome. Il a également fait le discours qui a déclenché la première bataille de la