armée

Les barbus de la Légion étrangère

Les pionniers de la Légion étrangère de l’armée de terre française sont une unité de tradition, reconnaissables à leur tablier, barbe et hache. Ils étaient chargés de déblayer le chemin lors des assauts, ce qui leur donnait une faible espérance de vie. Ils étaient les seuls soldats autorisés à ne pas se raser, et l’unité qui existe encore aujourd’hui n’a plus qu’une fonction de mémoire et d’apparat et a l’obligation de porter la barbe.

Jean Thurel, 90 ans au service de l’armée française

Jean Thurel est un soldat français avec une carrière exceptionnelle, il est d’ailleurs le seul militaire français à obtenir le triple médaillon de vétérance ou médaillon des deux épées. Il est également nommé par Napoléon Ier, le premier empereur des Français, chevalier de la Légion d’honneur en 1803, soit un an après la création de l’ordre. En effet, il réalise plus de quatre-vingt-dix ans de service dans l’armée à partir

Une armée constituée uniquement de couples homosexuels

Le bataillon sacré de Thèbes est un corps d’élite créé en 378 avant JC et qui aurait été constitué selon des récits historiques uniquement de plus ou moins cent cinquante couples homosexuels ou pédérastiques. Il s’agirait d’un moyen d’assurer la cohésion : chaque soldat ne se battait pas que pour sauver sa vie mais aussi pour sauver celle de son compagnon. Ce bataillon a joué un rôle très important dans