Moyen âge

Charles Martel, sus aux Sarrazins

Lorsque Pépin de Herstal, que l’on appelle aussi Pépin le Jeune, répudie Plectrude, sa femme, il s’attache à une concubine nommée Alpaïde qui lui donne un fils : Charles Martel. À la fin de ses jours, Pépin reprend Plectrude, princesse ambitieuse qui, à la mort de son mari, s’imagine pouvoir reprendre le rôle de Pépin et, malgré les protestations de la cour, elle s’arroge la mairie du palais. Charles Martel

Guillaume le Conquérant dit le bâtard, la réponse d’un Normand à l’Angleterre

La conquête de l’Angleterre par les Normands est l’événement le plus marquant du onzième siècle, si on ne tient pas compte de la première croisade. L’on trouve peu d’exemples, dans l’Histoire ancienne ou moderne, d’une entreprise commencée avec plus d’habileté et de prudence, exécutée avec plus de détermination et aussi de chance. Robert II, duc de Normandie, que l’on a surnommé tantôt le Magnifique, à cause de ses largesses, tantôt

Alcools, ivresses et légendes

Frelatage Quelle que soit la qualité du vin, sa conservation posait problème au point qu’il était préférable de le boire dans l’année, frappé. C’était bien sûr un pis-aller. Selon l’Italien Crescenzi, qui distinguait parfaitement au XIIIe siècle le vin jeune de l’ancien, le meilleur était celui qui avait trois ou quatre ans d’âge. Aussi, pour tromper le client, des taverniers injectaient du vin odoriférant dans les fûts neufs avant de

Sexe et adultère au Moyen Age

Règles strictes des rapports sexuels Dans le monde chrétien, la sexualité était mal perçue par le clergé. Les théologiens condamnèrent la chair et le plaisir, exal- tèrent la pureté. Dans les pénitentiels du haut Moyen Âge re- vient souvent la formule : « L’homme ne doit pas voir son épouse nue», même pendant l’acte d’amour ! Selon les théologiens du XIIe siècle, si un confesseur estimait un homme coupable d’un

Pratiques sexuelles, tabous et condamnations au Moyen Age

Magie amoureuse Angoissées à l’idée de se voir abandonnées par leur mari, les femmes leur faisaient boire des philtres magiques ou recouraient à des pratiques sexuelles prohibées par l’Église. Il est attesté vers l’an mil que certaines avalaient le sperme de leur conjoint, leur servaient à manger des poissons qu’elles avaient introduits encore vivants dans leur propre intimité, jusqu’à leurs derniers frétillements, ou leur donnaient à manger du pain pétri

Jeux, fêtes et sports : au Moyen Age aussi "on s'amusait"

Saturnales Les réjouissances rimaient avec libations, chansons, jeux et histoires, mais s’achevaient souvent en bagarres, voire morts d’hommes. Les fêtes religieuses étaient innombrables. D’autres revêtaient un caractère païen, telles le carnaval et la fête des fous, ou fête des Saints Innocents, qui se célébrait le 28 décembre, dans une liesse débridée. Masques, chansons et ridicule étaient de rigueur. Les diacres revêtaient les habits liturgiques de leurs supérieurs et parodiaient les

Les métiers du Moyen Age

Gagne pain cochon Un espace déterminé des foires et des marchés de Bourgogne était réservé aux porcs et porcelets, allant et venant d’une cage à l’autre, agrippés par la queue et la patte. C’est là que le chatrouou hongreur châtrait ces animaux avec dextérité, d’un coup de lame, vous assurant que votre porc ne donnerait pas au saloir du « cochon vert », autrement dit de la viande avariée. Pâtissiers