Mathilde

Huit chevaliers qui ont changé le cours de l’Histoire

Au Moyen Âge, les chevaliers symbolisaient la gloire de la puissance militaire. Il n’existe pas de symbole plus iconique de l’Europe médiévale que les chevaliers : vêtus d’une armure brillante, ils se battaient en duel avec leurs ennemis, en portant un gage de l’amour de leur bien-aimée. Mais les chevaliers étaient bien plus que de simples figures romantiques, ils étaient le triomphe du génie militaire. Des récits du Moyen Âge décrivent

Thomas Austin et ses crapules de lapins

Thomas Austin n’est pas mentionné dans les livres en raison de son intelligence ou de sa bravoure, bien au contraire. C’est son envie égoïste de pratiquer la chasse qui est à l’origine d’un véritable fléau pour l’Australie, fléau qui durera plus d’un siècle. C’est donc une décision idiote qui lui a permis de faire son entrée dans l’Histoire.

André Gardes, l'homme qui a tenté d'envahir une île... seul !

En 1990, André Gardes, physicien nucléaire au chômage, tenta d’envahir, à lui seul et armé uniquement d’un fusil semi-automatique, l’île de Sercq connue comme étant le dernier territoire féodal d’Europe. Convaincu d’être le descendant du premier seigneur de l’île, il afficha ses prétentions sur un panneau à côté duquel il fut arrêté.

Les barbus de la Légion étrangère

Les pionniers de la Légion étrangère de l’armée de terre française sont une unité de tradition, reconnaissables à leur tablier, barbe et hache. Ils étaient chargés de déblayer le chemin lors des assauts, ce qui leur donnait une faible espérance de vie. Ils étaient les seuls soldats autorisés à ne pas se raser, et l’unité qui existe encore aujourd’hui n’a plus qu’une fonction de mémoire et d’apparat et a l’obligation de porter la barbe.