Mathilde

Décembre 1904 : Pacifiste, Jean Jaurès défend ses idées à coup de pistolet lors d’un duel

Les propos du professeur Thalamas, cet enseignant qui a ouvertement critiqué les actions de Jeanne d’Arc dans sa salle de classe, n’en finissent plus de retentir sur la politique française. C’est à ce sujet que MM. Déroulède et Jaurès se sont, par presse interposée, échangé des amabilités. Brocardé dans les colonnes de l’Humanité (le journal de Jaurès), l’écrivain nationaliste, qui se réclame du mythe de Jeanne d’Arc, a répondu en ces mots : Je vous tiens, vous, Monsieur Jaurès, pour le plus odieux pervertisseur de conscience qui ait jamais fait, en France, le jeu de l’étranger. 

1938 : Le canular radiophonique d’Orson Welles qui affola les Etats-Unis

Le 30 octobre 1938, Orson Welles décide d’interpréter La Guerre des Mondes sur les ondes de la radio CBS, mais malgré les avertissements en début d’émission, des milliers d’Américains paniquèrent en croyant à une réelle invasion extraterrestre. Le Président Roosevelt convoqua même l’armée. Bien que cette vague de panique fut largement exagérée par les médias de l’époque, le canular radiophonique d’Orson Welles est considéré comme le plus retentissant de par l’émotion qu’il engendra.

La fureur lobotomiste : Histoire de la lobotomie et de la leucotomie

Auteur : Jean Baudet En somme, l’histoire de la science, c’est l’histoire de l’intelligence, et l’histoire de l’intelligence humaine, c’est l’histoire du cerveau des hommes. Si donc on veut comprendre, mais vraiment ce qui s’appelle comprendre, comment il est possible de comprendre, c’est-à-dire aller vraiment au fond des choses, au cœur de la compréhension (du …

La fureur lobotomiste : Histoire de la lobotomie et de la leucotomie Lire la suite »

1497, Bûcher des Vanités : Botticelli obligé de jeter ses toiles de nus féminins au feu

Florence, 7 février 1497. C’est mardi gras. Les rues sont noires de monde. Sur une place, un immense bûcher crépite. Les flammes s’élèvent à une dizaine de mètres de hauteur. L’un après l’autre, les passants s’approchent. Ils ont les bras chargés d’objets, qu’ils déversent dans le brasier et regardent brûler sans rien dire. Livres, miroirs, bijoux, vêtements d’apparat… Ce ne sont pas de vieilles babioles, mais bien des objets précieux que les Florentins jettent ainsi au feu, par milliers. Tandis que certains se débarrassent de pots de maquillage ou d’instruments de musique, un homme s’avance, portant dans ses bras plusieurs toiles et des dessins. Certains reconnaissent le peintre Sandro Botticelli, ancien élève de Filippo Lippi et de la famille des Médicis. Que fait Botticelli avec toutes ses oeuvres ? Incroyable ! Il les jette au feu ! Puis il s’éloigne sans se retourner, tandis que ses chefs-d’oeuvre se consument… Aurait-il perdu la tête ?

Antonin Nompar de Caumont, le courtisan qui se cachait sous le lit du Roi

Antonin Nompar de Caumont fut un courtisan très audacieux. Son amie Madame de Montespan lui ayant promis de garder Louis XIV dans de bonnes dispositions à son égard, il alla jusqu’à se cacher sous le lit du Roi et de sa maîtresse pour s’en assurer. Il constata malheureusement la trahison de Madame de Montespan et la confrontation qui s’en suivit lui valut un séjour à la Bastille.

La supercherie du crâne de Piltdown, cet homme préhistorique qui n’a jamais existé

Près de la petite localité de Piltdown, à quelque 60 kilomètres de Londres, un très honorable citoyen britannique, Charles Dawson, avocat, archéologue amateur, fait des fouilles en février 1912 et il découvre des fragments d’un crâne humain. Il ne doute pas d’avoir trouvé les émouvants vestiges d’un homme préhistorique. C’est que, en 1912, tout le …

La supercherie du crâne de Piltdown, cet homme préhistorique qui n’a jamais existé Lire la suite »

Prendre l’apéritif : une tradition profondément gravée dans l’Histoire

L’apéritif… Un moment agréable pour certains, une véritable institution pour d’autres. Aujourd’hui, en véritable symbole de convivialité, se servir un verre et se laisser tenter par quelques amuse-bouche avant de passer à table est une habitude bien ancrée dans la vie quotidienne. D’où vient cette tradition ? Quand et comment a-t-on commencé à prendre l’apéritif …

Prendre l’apéritif : une tradition profondément gravée dans l’Histoire Lire la suite »

Retour haut de page