Mathilde

Le brouillard qui sauva l'Amérique

Les États-Unis ne sont vraiment pas passés loin de ne survivre que six semaines.

En août 1776, le général George Washington ainsi que le gros de l’armée continentale défendent la ville actuelle de Brooklyn. Lors de ce qui devient la bataille de Long Island, ses forces se retrouvent en sous-nombre, débordées et dominées. Même en prenant en compte les victoires britanniques au cours des premières phases de cette guerre asymétrique, c’est un véritable désastre. Le 27 août, 970 soldats de l’armée continentale sont morts ou blessés et plus de mille autres sont fait prisonniers. De leur côté, les Britanniques n’ont perdu que 63 hommes.

La maison Winchester : quand des fantômes jouent les architectes

L’une des maisons les plus étranges au monde se trouve à San José, en Californie. Elle est immense puisqu’elle comporte plus de quarante chambres et un total de cent-soixante pièces. À l’intérieur, on peut y trouver des portes qui donnent sur des murs, des escaliers qui mènent au plafond ou encore des fenêtres placées sur le sol. Pour comprendre comment les propriétaires en sont arrivés à ce résultat, il faut se plonger au beau milieu du dix-neuvième siècle dans la famille Winchester-Pardee.

Les cheveux blancs de Marie-Antoinette

Le syndrome de Marie-Antoinette est un phénomène rare qui, en quelques heures et souvent à la suite d’un stress intense, blanchit d’un coup la chevelure. Il ne touche que les personnes ayant des cheveux poivre et sel, car il s’agit d’une chute brutale des cheveux pigmentés, qui ne laisse subsister que les cheveux blancs. Marie Antoinette aurait été atteinte de ce syndrome la veille de son exécution.

Le corps de Nelson fut mis en eau-de-vie

L’amiral Nelson, après avoir été tué durant la célèbre bataille navale de Trafalgar, fut rapatrié en Angleterre dans un tonneau rempli d’alcool pour éviter que son corps ne se décompose. Contrairement à la coutume en cours chez les marins qui étaient jetés à l’eau lorsqu’ils décédaient en mer, Nelson voulait lui être enterré.

Pas de pain frais pour les Anglais !

Durant la Seconde Guerre mondiale, le rationnement fut mis en place au Royaume-Uni, notamment pour le pain bien que l’essence était le premier produit de consommation à être contrôlé. Les légumes et les fruits frais n’étaient pas rationnés, mais les fournitures étaient limitées. 

Un piéton pour signaler les automobiles

Pour limiter les dangers de l’automobile naissante, le Red Flag Act de 1865 limitait en Angleterre la vitesse à 6 km/h et exigeait la présence d’un piéton muni d’un drapeau rouge marchant à 50 mètres devant le véhicule. On craignait entre autre qu’ils n’effraient les chevaux et causent de graves accidents. L’Emancipation Act supprima en 1896 l’obligation du piéton accompagnateur.